Ado

Drogues et ados : L’importance de rester alerte

Comment savoir si son enfant a des problèmes de consommation? Et, si tel est le cas, comment lui parler et lui venir en aide? Voici quelques réponses à cet épineux problème.

Saviez-vous que les experts ont établi divers facteurs de risque chez les adolescents? Bien que ces facteurs n’interviennent pas de manière isolée et n’entraînent pas toujours un problème de dépendance, plus on en observe chez un individu, plus le risque de dépendance est grand.

Facteurs de risque
  • Antécédents familiaux de problèmes liés à la consommation (dépendance)
  • Certains traits de personnalité et de caractère, dont l’impulsivité et la recherche de sensations fortes
  • Comportements agressifs ou antisociaux
  • Manque d’estime de soi
  • Faible aptitude à résoudre des problèmes
  • Victime d’intimidation
  • Consommation précoce d’alcool ou de drogues
  • Problèmes de santé mentale comme la dépression, l’anxiété ou un déficit d’attention
  • Décrochage scolaire
  • Traumatismes
L’importance de prévenir la consommation problématique chez les ados

Le cerveau et les capacités décisionnelles de l’humain sont en phase de développement jusqu’à l’âge de 21 ans. La consommation problématique d’alcool et d’autres drogues peut donc avoir des effets plus néfastes sur le cerveau d’un adolescent que sur celui d’un adulte.

Les opioïdes de synthèse hautement toxiques comme le fentanyl, que l’on retrouve dans les drogues de rue, ne laissent pas souvent de seconde chance. Sans saveur, sans odeur et invisibles à l’œil nu, ces substances peuvent s’avérer mortelles, et ce, dès la première consommation. Restez alerte et partagez ces faits avec vos ados.

Le lien entre la santé mentale et les drogues

Les problèmes de santé mentale représentent un facteur de risque important en ce qui a trait à la consommation problématique de substances, et ce, pour plusieurs raisons.

En effet, certaines personnes consomment des drogues ou des opioïdes prescrits pour leur effet antianxiogène et calmant, mais aussi pour amoindrir les sentiments négatifs associés à la dépression, à l’anxiété et à d’autres troubles de santé mentale. De nombreux adolescents déclarent d’ailleurs avoir déjà souffert de dépression, d’anxiété ou d’autres troubles mentaux pendant une période plus ou moins longue.

Parler à un parent, à un conseiller jeunesse ou à un médecin peut aider votre ado à trouver des moyens de gérer sainement ses émotions et ses comportements.

Les facteurs de risque à l’école

L’influence des camarades à l’école est l’un des facteurs les plus déterminants en ce qui concerne la consommation de drogues chez les adolescents. Assurez-vous donc de bien connaître les personnes avec qui votre enfant passe du temps.

Les autres facteurs de risque associés au milieu scolaire comprennent ce qui suit :

  • L’intimidation ou le rejet par les pairs
  • L’accessibilité des drogues
  • Un mauvais rendement scolaire
L’indispensable vigilance des parents

Bien que les amis, la famille, les professeurs et les entraîneurs puissent tous jouer un rôle, les parents se retrouvent très souvent en première ligne lorsque vient le temps de détecter un problème potentiel. En effet, près des trois quarts des élèves faisant l’usage d’analgésiques opiacés à des fins récréatives rapportent se procurer leurs produits à la maison[i].

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

25 cadeaux sous le sapin 2019 – Jour 16 – Charlotte et Charlie

À gagner: une carte-cadeau Charlotte et Charlie

Nos Concours

Vivre la magie de Noël grâce à Exporail!

Exporail vous offre la chance de gagner un forfait famille

Commentaires