Famille

Frères et soeurs, amis pour la vie?

Tous les frères et sœurs ne sont pas ravis de se fréquenter au quotidien. Est-ce une question d’éducation ou de personnalité? De quoi dépend cette relation amour-haine?

Les frères et sœurs, du point de vue d’un parent, ce sont des partenaires qui pourront s’épauler longtemps, même quand nous ne serons plus là pour le faire. Ce sont des amis imposés, des personnes qui ont tout en commun et des gens élevés de la même façon qui auront des anecdotes à se raconter pendant encore des années. On aime croire que nos enfants s’aimeront... comme frère et sœur, mais doit-on le leur imposer? Que doit-on faire quand ils ne s’entendent pas aussi bien qu’on le voudrait?

La différence d’âge

Dans certaines familles, c’est la différence d’âge qui est à la base des conflits. Quand les enfants ont une bonne différence d’âge, on se demande parfois s’ils trouveront des points communs sur lesquels s’entendre. On se dit avec raison qu’ils n’auront pas beaucoup de jeux qui les intéresseront tous les deux. Quand c’est le cas, c’est aux parents qu’il revient de faire preuve d’imagination pour trouver des jeux qui plaisent à tous les âges et bien honnêtement, ce n’est pas facile. Sans trop intervenir, vous pouvez leur donner des idées de jeux qui n’ennuieront pas le plus grand sans être trop difficiles pour le plus jeune : jeux de société, jeux de construction, arts plastiques, jeux vidéo, il s’agit de trouver parmi tout ça les activités qui s’adaptent bien à plusieurs groupes d’âge.

Quand les parents sont revenus à la maison avec le petit frère ou la petite sœur, le plus vieux venait à peine de se désintéresser du biberon et de changer de lit qu’il se faisait déjà remplacer par un autre que tout le monde trouve mignon et attendrissant! Pour certains enfants, cet état de compétition pour l’attention et pour la propriété rend la relation très difficile et certains devront peut-être attendre jusqu’à l’adolescence, et encore, avant de comprendre tout l’intérêt d’avoir quelqu’un avec qui partager le quotidien. Pour d’autres, heureusement, ce constat arrivera tout de suite (ou presque) et l’instinct de protection des parents sera transmis chez les enfants qui aimeront leur petit frère ou leur petite sœur instantanément.

Les personnalités incompatibles

Quand deux enfants ont des personnalités diamétralement opposées, il y a aussi des accrochages, surtout en grandissant. Ils ne veulent pas faire les mêmes activités, trouvent que leur frère ou leur sœur « ne comprend rien », qu’il est vraiment bébé lala et que les jeux de bébé « ça ne m’intéresse pas, bon! » Ils jalousent parfois ce qui est accordé à l’autre et le perçoivent comme si c’était une perte de temps. Quand la différence est très marquée et que les enfants traversent une phase un peu plus susceptible, même les compliments faits à l’autre enfant sont vus comme une attaque personnelle qui souligne que lui, il n’est pas comme ça. C’est comme s’il oubliait temporairement qu’il a d’autres qualités extraordinaires chaque fois que l’autre enfant faisait quelque chose de bien.

En tant que parent, il faut rappeler, pendant ces périodes, que tout le monde est différent et que vous les aimez tous autant, parce qu’ils sont vos enfants tous les deux. Ce sera un peu frustrant de partager l’amour pour celui qui aurait voulu tout garder pour lui, mais ce sera une bonne base pour établir un noyau familial solide. Mais, oui, ça demande de la patience et beaucoup de compréhension des parents pour arriver à réconcilier tout ça.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Josée Lavigueur dans son quotidien

9268 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires