Imprimer Fermer

Devenir belle-mère

Vous l’aimez. Il vous aime. Votre histoire d’amour aurait pu s’arrêter là, mais il a des enfants. Du coup, vous devenez « belle-mère » et votre couple prend une tangente familiale. Prête?

Dans la culture populaire, on ne peut pas dire que les « belles-mères » ont bonne réputation. On n’a qu’à penser à celle de Cendrillon, probablement la plus cruelle de toutes (peut-être à part celle d’Aurore, l’enfant martyr). Mais dans la réalité, les belles-mères souffrent encore de ces préjugés, souvent entretenus par l’ex-conjoint (la mère des enfants). Reste qu’on ne doit pas se fier qu’à ces stéréotypes méchants. Il est possible de bien vivre son rôle de belle-maman auprès des enfants de notre conjoint même si c’est souvent compliqué, difficile et sources d’innombrables questionnements.

Un rôle flou

Deuxième maman? Grande amie? Ennemie? Pour l’enfant, la belle-mère représente celle qui fait en sorte que sa vraie famille ne reviendra pas comme avant. En effet, longtemps les enfants souhaitent que leurs deux parents reprennent vie commune. La belle-mère vient casser ce rêve. C’est pourquoi certains enfants réagissent si mal, peu importe votre gentillesse. Avant de vous embarquer dans une relation dans laquelle votre amoureux a des enfants, vous ne pouvez pas prédire comment cela se passera.

En effet, vous êtes devant des enfants qui ne sont pas les vôtres, que vous n’avez pas « désirés » et portés et qui en plus sont peut-être à l’opposé de ce que vous imaginiez comme enfant. Il se peut aussi que vous n’ayez jamais envisagé de devenir mère un jour et vous voilà plongée dans un rôle similaire sans aucune préparation ni mode d’emploi. C’est en effet un peu effrayant. Il est normal de douter, de vous poser des tas de questions et de bien évaluer ce plongeon. Mais c’est peut-être aussi l’occasion de saisir toute une expérience de vie. Peut-être êtes-vous soulagée d’avoir désormais des enfants dans votre vie sans en avoir toute la responsabilité. Peut-être que ce nouveau rôle vous fera prendre la décision d’avoir ou non des enfants. Peut-être que cette conciliation vie de famille et vie amoureuse vous enchantera bien plus que vous ne le croyez…

En fait, devenir « belle-maman » est une aventure que vous ne choisissez pas vraiment. Rares sont celles qui cherchent clairement un amoureux avec enfants dès le départ. C’est plutôt l’aventure qui vous choisit! Vous avez le choix : vous restez détachée complètement, vous vous investissez exagérément ou vous plongez et prenez petit à petit votre place. Les deux premières options sont beaucoup plus risquées quant à la survie de votre couple amoureux. La dernière option demande beaucoup de travail, de persévérance et de compromis, mais elle permet la création d’une vie de famille recomposée plus saine.

De bonnes relations

Pour bâtir de bonnes relations avec les enfants de son conjoint, il serait facile de dire qu’il suffit d’y mettre du sien et que les enfants, leur papa et leur maman feront pareil. Il y a plus que cela. Chacun arrive avec son propre bagage, ses expériences, ses blessures, ses rêves et ses désirs. Tout un mélange, parfois explosif et souvent émotif.

Le temps serait un allié considérable. Rien ne sert de tout bousculer et en arriver rapidement à des relations magiques. Vos efforts et vos initiatives sont louables, mais vous risquez de heurter un mur si vous essayez d’en faire trop. S’adapter au rythme de vie de chacun, vivre avec ses manies et ses habitudes et s’apprivoiser en douceur, c’est une démarche qui ne se solde par la réussite qu’avec du temps et de la patience.

Bons plans

Pour que tout se passe bien, plusieurs ont des trucs ou des recommandations d’amies ou de collègues qui sont déjà passées par là. Mais ce qui compte aussi, c’est de se fier à son instinct.

Soyez vous-même!

Vous n’êtes pas sa mère. Vous ne souhaitez pas vraiment devenir son « amie », non plus. Alors qui serez-vous auprès des enfants de votre amoureux? Soyez vous-même… N’essayez pas de jouer le rôle de la « trop gentille » ou de la « trop compréhensive ». Porter ce rôle quelque fois, ça va, mais seriez-vous prête à le faire à long terme? Il faut être sincère et vraie avec les enfants autrement, ils le ressentent. 

Prendre sa place… sans prendre toute la place

Vous aurez l’impression de danser un tango étrange. Dire ce que vous pensez? Taire vos commentaires? Imposer certaines règles?  Ne jamais rien dire n’est pas une solution, vous vous sentirez frustrée, un jour ou l’autre. Mais savoir se taire à l’occasion est parfois aussi une bonne option. En fait, il n’y a pas de recette miracle. Vous devez donc vous imposer sans tout casser. Être trop désengagée ferait en sorte que jamais une réelle relation ne pourrait exister entre vous et eux. Cela exigera du doigté, de la diplomatie et beaucoup de patience.

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

  • Facebook
  • Twitter
  • Forum Forum 93 444
  • RSS

Mamanpourlavie.tv

Les soutiens-gorge d'allaitement - Vidéo

12304 vues / 5 commentaires

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!