Famille

Composer une famille recomposée

Quand on est prêt pour un autre amour et qu'on veut jumeler les deux familles, comment mettre toutes les chances de notre côté pour que la nouvelle cohabitation soit harmonieuse?

Notre première union n’a pas tenu le coup. Une fois, les blessures pansées, notre cœur est prêt pour un autre amour. Tout va bien. Puis, un jour, la possibilité d’aller vivre ensemble, en jumelant les deux familles, se pointe à l’horizon. Comment mettre toutes les chances de notre côté pour que la nouvelle cohabitation soit harmonieuse?

Il n’y a pas de recette à suivre, ni de guide garantissant un succès assuré, mais en prévoyant bien cette étape, on peut éviter bien des maux de tête. Un nouveau couple qui décide de vivre sous le même toit, avec leurs enfants respectifs, c’est d’abord un bouleversement majeur dans la vie des enfants et même des adultes. « On part avec des conditions gagnantes quand les deux parents n’ont pas de relations conflictuelles avec leur ex-conjoint. Cela évite d’exacerber les raisons de chicane et ne devient pas un stresseur de plus à concilier au sein de la nouvelle famille. Ainsi, on évite de mettre de l’huile sur le feu et de voir des ex-conjoints parler en mal du nouveau conjoint », suggère Lorraine Vallée, psychologue en pratique privée.

Une étape stressante pour les enfants

Parfois pour les enfants qui espèrent toujours que leurs parents « reviennent » ensemble, ce déménagement devient l’anéantissement des rêves de réconciliation. Aussi, il faut que ces derniers soient rassurés. « Les parents doivent rappeler à leurs enfants que leur relation est là pour toujours et que vous ne vous séparerez jamais d'eux. Ils doivent leur réitérer que la séparation n'est pas à cause d'eux et que c'est un problème d'adultes. Et surtout, il faut leur dire qu'ils ont la permission et que c'est correct d'aimer le nouveau conjoint de maman ou la conjointe de papa et que cet amour n'enlève rien à l'amour qu'ils ont pour leur maman et leur papa », note Michelle Parent, psychologue. Ce conflit de loyauté est parfois difficile à vivre pour l’enfant qui s’empêche de s’investir dans une nouvelle relation avec le nouveau conjoint par peur de blesser l’autre parent.

De là l’importance pour les parents d’agir… en adultes!

« Les parents doivent faire une distinction entre le couple conjugal et le couple parental. Ils doivent faire le deuil du couple conjugal qui n’existe plus à cause de la séparation. Mais ils formeront, pour toujours, un couple parental. La souffrance liée à l’éclatement du couple conjugal influence le couple parental. Plus les adultes en tant que parents mêlent dans leurs discussions des éléments qui appartiennent à l'ancienne vie conjugale, plus les enfants vont souffrir. À l'inverse, plus le deuil du couple conjugal qu'il formait est bien résolu et plus ils sont capables de reconnaître la bonne mère ou le bon père que l’autre est pour leurs enfants, plus ces derniers se sentent aimés et sécurisés. Il faut faire la part : « il n’était pas un bon amoureux » ne veut pas dire qu’il « n’était pas un bon père ». Si la distinction se fait bien et que le couple parental va bien et se respecte, les enfants s'épanouissent », dit Michelle Parent.

Et quand les enfants se sentent bien, quand ils ne vivent pas de conflits de loyauté et qu’ils se sentent toujours autant aimés, ils auront plus de chances de s’adapter à la nouvelle cohabitation.

Rien n’est gagné d’avance

Même si tout semble en place pour que le déménagement soit un succès, il demeure que cette nouvelle étape est un grand bouleversement. « L’enfant ne dirige pas la vie des parents, mais ceux-ci doivent être sensibles à ce que les petits vivent. Ils peuvent essayer de se mettre à la place de leurs enfants en s’imaginant qu’on leur propose d’aller vivre avec quelqu’un qu’ils ne connaissent pas beaucoup ou qu’ils n’aiment pas beaucoup, parfois même dans une autre ville et que cela aura comme effet qu’ils devront changer d’école, s’éloigner de ses amis, etc. Ce n’est pas évident que l’enfant va sauter de joie », illustre Lorraine Vallée. Il faut donc que les parents agissent… en adultes. Tous les adultes impliqués doivent donc être matures pour que la transition soit bonne et harmonieuse. « C’est parfois difficile pour un ex-conjoint de voir l’autre parent aller habiter avec son nouvel amoureux. Si l’ancienne relation n’est pas « réglée », c’est comme un clou dans le cercueil difficile à accepter », nuance Lorraine Vallée.

On n’annonce pas à la sauvette à nos enfants qu’on déménage le mois prochain et que la maison est déjà achetée. « Il faut un certain doigté pour que l’idée fasse son chemin. On se rappelle que l’enfant n’a pas choisi cette situation et qu’il la subit », note-t-elle.

L’aide du temps

Comme pour bien d’autres choses dans nos vies, le temps est souvent une aide précieuse. « Accepter que le processus soit long et se donner du temps est parfois une embûche à notre projet. On voudrait que tout aille vite, précise Michelle Parent. Il est important de se donner le temps de « naître » comme famille reconstituée. Habituellement, on passe de l’étape de couple à celui de couple en désir d’enfant, puis survient une grossesse, et là c’est une tout autre chose. Il faut se donner du temps. » De plus, en préparant les enfants à une éventuelle cohabitation, en leur faisant voir les côtés positifs, en écoutant leurs craintes et en trouvant certains compromis, on comprend plus leurs résistances, on peut s’y ajuster parfois (on déménage dans la même ville pour éviter de changer d’école), et on essaie de rendre le projet plus intéressant pour eux. « Rien ne sert de forcer ou d’imposer pour que ça marche à tout prix! On ne partirait vraiment pas gagnant », note Lorraine Vallée.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Josée Lavigueur dans son quotidien

9268 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires