Famille

Maman à la maison : le retour sur le marché du travail

Après des années à s'occuper des enfants, les mères à la maison se demandent comment, un jour, elles réintégreront  le marché du travail.

Selon une étude faite en 2007, « si elle était payée, une mère au foyer gagnerait un salaire annuel de 138 095 dollars US par an (152 727 $ CAN) pour toutes les heures passées à réaliser des tâches relevant de fonctions aussi diverses que cuisinière à psychologue, selon une étude américaine. ». En mettant une pause sur leur carrière, les mamans à la maison renoncent à un salaire, mais aussi à une valorisation qui va de pair, une vie sociale, une caisse de retraite et des années d’ancienneté. Quand elles retourneront sur le marché du travail, elles repartiront au bas de l’échelle.

Vu que de cet œil, le portrait fait peur. Mais pour ces mamans convaincues, elles voient beaucoup plus large. Leur horizon n’est pas fermé du tout et elles regardent l’avenir avec optimiste et lucidité. Pour elles, sachez que ce n’est pas une avenue fermée et pas non plus dans le brouillard. Elles savent ce qu’elles feront…

Isabelle D.
Il va me rester bien assez de temps pour travailler quand mes enfants vont être grands! Et je vais être la même personne avec les mêmes compétences et les mêmes connaissances. Je vais me remettre à jour, c’est tout. Oui, je veux retravailler et à temps partiel certainement. Même si les enfants seront à l’école, je veux être là quand ils vont revenir.

Mélanie G.
J’aimerais avoir un emploi à temps partiel, car les enfants ont besoin d’une présence à toutes les étapes de leur vie. Ils ont besoin qu’on soit là, attentifs à eux. J’aimerais aussi être travailleur autonome, car je m’en fous d’avoir des assurances ou pas. C’est la qualité de vie qui prime.

Julie B.
Je vais retourner travailler… quand mes enfants vont être vieux! Je ne sais pas quand. Je pense qu’il est important qu’on soit là et peut-être encore plus au secondaire. Je ne veux pas qu’il décante sur son jeu vidéo après une mauvaise journée. Je veux le savoir à 15h30 quand il arrive, pas à 18h quand je reviens du bureau. Je dis parfois que je remplis ma petite valise. Là, dedans j’ai mes enfants, mes études et mon bénévolat. Quand j’aurai fini mes études, je remplacerai par autre chose. Un autre enfant, probablement. Plus tard, je verrai quand j’entrerai le travail là-dedans.

Isabelle M.
Même si j’ai une job que j’aime, je ne sais pas si je vais y retourner après mes deux années sans solde. Ma plus jeune sera encore petite. Plus ils vieillissent, plus c’est toujours important d’être là. Je fais aussi un peu de comptabilité une heure chaque matin. On verra. Je ne sais pas encore.

Et le trou dans votre curriculum vitae, il n’est pas un peu effrayant?

Isabelle D.
Mon curriculum vitae est en roulement grâce au bénévolat que je fais et mon travail de 5 heures par semaine pour une petite fondation. Mais je ne fais pas cela pour rouler mon CV. Je n’aurai pas peur de ne pas le rouler, car on commence à avoir une reconnaissance pour les mamans qui restent à la maison. Je me dis que si mon futur employeur ne comprend pas que je sois restée à la maison, je ne mérite pas d’être là. Il va me compliquer la vie.

Vous songez à retourner travailler? Pour planifier un retour au boulot à votre image, parcourez aussi notre dossier Je veux retravailler qui survole différents aspects de ce nouveau départ.

Révisé en novembre 2009

Par Nadine Descheneaux

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

9 émois avant toi - épisode 5 - Sexe ou amitié?

7614 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires