Imprimer Fermer

L'apprentissage de la propreté en garderie

L’éducatrice en garderie travaillera de concert avec les parents de façon à ce que cet apprentissage, amorcé à la maison, se poursuive dans le milieu de garde.

L’apprentissage de la propreté représente une des étapes importantes de la démarche d’un enfant vers son autonomie. C’est pendant cette période que l’enfant prend conscience de son corps et apprend à le contrôler. Cet apprentissage devient possible lorsqu’il a atteint un certain stade de développement physiologique et psychologique. Vous trouverez plus de détails à ce propos dans notre dossier sur l’apprentissage à la propreté.

Rôle du parent, rôle de l’éducatrice

Le rôle du parent n’est pas de pousser l’enfant à devenir propre rapidement. Il doit cependant l’encourager, le comprendre et le soutenir dans son apprentissage. Et c’est d’abord la responsabilité du parent, premier éducateur de l’enfant, d’accompagner l’enfant dans les premiers pas de cette démarche d’autonomie.

L’éducatrice en garderie de son côté doit travailler de concert avec les parents de façon à ce que cet apprentissage, amorcé à la maison, se poursuive dans le milieu de garde. Il est certain que le milieu de garde représente à la fois des inconvénients et des avantages en ce qui a trait à l’apprentissage à la propreté. Car même si l’éducatrice est moins attentive que le parent ne le serait à la maison pour percevoir les signes que l’enfant lui donne quand il a envie, il peut profiter positivement de l’influence de ses pairs. En voyant les amis aller à la toilette, il comprend plus facilement ce qu’on attend de lui et constate la fierté qu’il peut en tirer. 

Couche, culotte d’entraînement ou petite culotte?

Le choix vous appartient comme parent. Il faut par contre prendre conscience que les petites culottes, et les nombreux vêtements de rechange s’utilisent avec un enfant qui a déjà une bonne capacité à contrôler ses selles et son urine. Dans le cas contraire, c’est une surcharge de travail importante pour l’éducatrice, qui a plusieurs enfants dans son groupe. De plus, les trop nombreux dégâts par jour font en sorte que l’énergie n’est centrée que sur l’apprentissage à la propreté et l’enfant ne vit pas beaucoup de réussites et de moments de plaisir dans sa journée.

Propre à la maison, mais pas à la garderie

Votre enfant va à la toilette à la maison, mais à la garderie, ce n’est pas encore un succès? C’est tout à fait normal. Tel que mentionné plus tôt, l’éducatrice ne peut pas porter la même attention aux signaux d’envie de l’enfant que le parent le ferait à la maison et bien sûr, comme l’enfant est stimulé par les jeux, les amis, le mouvement, il en oublie lui-même ses envies! 

Or, malgré les inquiétudes manifestées par plusieurs parents aux éducatrices, il n’y a pas de problème à ce qu’un enfant soit en culotte à la maison et en couche ou culotte d’entraînement à la garderie. Comme pour les autres aspects de sa vie, il est très bien capable de faire la distinction qu’à la garderie, ce n’est pas comme à la maison. Son rythme d’apprentissage est différent en groupe, il faut le respecter. D’ici peu, il pourra vous dire avec fierté qu’il fait ses pipis sur la toilette comme ses amis à la garderie!

Solène Bourque

Psychoéducatrice

Solène Bourque est maman de deux enfants, Ariane et Thomas. Elle est psychoéducatrice et aussi instructrice certifiée en massage pour bébé (AIMB). Elle a œuvré durant de nombreuses d’années en milieu communautaire auprès de parents et d’enfants 0-5 ans et elle enseigne maintenant en techniques d’éducation spécialisée au Cégep du Vieux-Montréal. Elle est auteure de plusieurs ouvrages éducatifs s'adressant aux parents et intervenants. www.solenebourque.com  

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

  • Facebook
  • Twitter
  • Forum Forum 91 873
  • RSS

Mamanpourlavie.tv

Club Med - Un bonheur à vivre en famille!

323 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!