Imprimer Fermer

Donnez confiance à votre enfant!

Le véritable socle pour la vie se construit durant la grossesse et la première année de la vie. Déjà quand il est dans votre ventre, l'enfant perçoit des messages bienveillants à son égard.

La sécurité de base

Pour grandir en confiance, votre enfant a besoin de sentir que l'amour de ses parents — ou de ses parents de substitution — est inconditionnel. En étant touché et caressé, cela augmentera également son sentiment d'attachement : n'hésitez pas à le masser par exemple!

Votre enfant grandira en toute confiance avec ces deux ingrédients qui lui donneront le sentiment de sécurité pour faire face aux réalités de la vie quotidienne. Il sait alors qu'il a une colonne vertébrale qui lui confère une identité stable et le sentiment profond d’être ancré à la vie. « Je suis ».

La confiance en lui

Dans la 2e année de sa vie, votre enfant va apprendre à s’affirmer. Il va spontanément s’opposer à ses parents, dire « non ». Cette étape est fondamentale pour lui permettre de se différencier de sa mère et de s’individualiser. Il sait alors qu’il n’est plus le prolongement de sa maman, mais bien un être à part entière avec ses désirs à lui. De cette manière, il se permet de dire « Je veux ».

La confiance dans ses compétences

Jusqu’à 6 ans, votre enfant va multiplier les expériences d’autonomie. Il est indispensable que vous l’encouragiez quand il est en difficulté et le félicitiez lorsqu’il accomplit des progrès. Il acquiert ainsi cette intime conviction que : « Je peux ».

La confiance relationnelle

Les années d’école primaire, jusqu’à 12 ans, déterminent la confiance que l’on peut avoir dans les rapports sociaux. Votre préadolescent a besoin de se sentir protégé et intégré dans la vie quotidienne. Les adultes, que ce soient vous ou les professeurs, doivent être attentifs à ne pas laisser des enfants dans l’abandon, l’exclusion, les railleries ou les dénigrements. C’est la construction du « Je et les autres ».

10 conseils pour permettre à l’enfant de grandir en confiance

Valorisez-le régulièrement
L’enfant a besoin de la reconnaissance des adultes pour prendre confiance. Valoriser ne signifie pas l'encenser à la moindre occasion, mais bien de l'encourager quand c'est évident. La gratification est le véritable moteur de l’estime de soi qui lui permet ensuite d’oser être lui-même en toute sécurité.

Laissez-le prendre des initiatives de son âge
L’enfant a besoin d’expérimenter pour grandir. Encourageons ses initiatives et souvenons-nous que Françoise Dolto disait : « Une bêtise c’est souvent une initiative qui a mal tourné ». Après tout, l’apprentissage passe essentiellement par les essais répétés.

Donnez-lui la permission d’aller un peu plus loin…
Pour oser se confronter aux difficultés de la vie, votre enfant a besoin de sentir que vous lui faites confiance . Sans rien forcer, bien évidemment, mais quand vous sentez que votre enfant en est capable, laissez le faire. Par exemple : aller à l'école seul, dormir chez un ami pour une nuit, faire une recette de cuisine seul...

Écoutez-le et reconnaissez ses désirs personnels
Votre enfant a besoin de se sentir écouté pour bien grandir. S’il n’est pas bon de répondre à tous ses désirs, il est important de pouvoir les reconnaître pour qu'il se sente le droit d’affirmer ses différences et donc sa propre personnalité. Par exemple : « Je comprends bien que tu veux faire de l'équitation, mais pour le moment, c'est difficile. Tu veux qu’on en parle? »

Aidez-le à dépasser ses peurs
L’enfant traverse de nombreuses peurs. Apprenez-lui à les exprimer verbalement ou par le dessin et accompagnez-le sur le chemin de la réassurance. Quand un enfant a peur, il est bon de l’aider à identifier ce qu’il perçoit comme danger afin de voir ce qu’il pourrait mettre en place pour se sentir à nouveau en sécurité. Ne nous moquons jamais d’un enfant qui a peur, car c’est le meilleur moyen pour ancrer des blocages.

Autorisez-lui l’échec, de temps en temps
Apprenez-lui que les adultes aussi échouent parfois, que ce n’est pas dramatique. Si l’enfant perçoit que vous êtes obsédé par le « résultat », il aura peur de vous et risquera de se mettre, inconsciemment, en situation d’échec. Votre enfant n’apprendra jamais aussi bien que s’il est détendu, apaisé et sûr de votre affection.

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

  • Facebook
  • Twitter
  • Forum Forum 92 457
  • RSS

Mamanpourlavie.tv

Les loisirs pour enfants - Vidéo

6086 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!