Imprimer Fermer
Santé

La discipline est une histoire d’amour

La discipline est un sujet chaud pour bien des parents! Quelle est la bonne façon de faire? Devrais-je être plus ou moins strict? Devrais-je lui laisser plus ou moins de chance?

Bref, ce ne sont que quelques questions que nous nous posons quand vient le temps de parler discipline!

Pour débuter, faisons un petit survol de la question : Qu’est-ce que la discipline au juste, et à quoi sert-elle?

Vous commencez à me connaître, alors commençons par voir ce que nous dit Wikipédia sur la discipline!

« La discipline est l’obéissance ou la soumission à un ensemble de règles écrites ou coutumières. Elle peut être imposée par un tiers, par soi-même ou par le bon sens. »

La discipline est donc l’imposition de règles qui pourront être respectées. Première chose, les règles qui sont imposées doivent être réalistes, sans quoi il sera impossible pour votre enfant de les respecter. Demandez à votre enfant de déjeuner, de s’habiller et de se brosser les dents le matin, dans un laps de temps de 15 minutes, n’est pas réaliste. Imposez des règles qu’il sera en mesure de réaliser.

Miroir, miroir

Les enfants répètent ce qu’ils voient, il est donc évident qu’en tant que parent si je ne suis pas discipliné moi-même, il sera difficile à mes enfants d’arriver à une certaine discipline. Si je ne veux plus avoir à passer mes journées et mes soirées à ramasser la maisonnée et que je décide d’établir des règles sur le ramassage, je dois évidemment donner l’exemple en commençant par me ramasser moi-même!

Maitrise de soi et respect des autres

La discipline aide votre enfant à développer la maitrise de soi et le respect des autres. Il est primordial que tous les adultes qui interagissent avec l’enfant appliquent les mêmes règles, sans quoi votre enfant n’y comprendra plus rien! À travers la discipline, on enseigne à notre enfant qu’il est important d’avoir une bonne maitrise de soi. Si votre enfant joue avec un ami, peu importe son âge, il doit comprendre qu’il ne peut pas toujours être le gagnant et qu’il ne peut pas faire une crise ou être méchant avec ses amis chaque fois qu’il ne gagne pas, ou chaque fois qu’il n’a pas le jouet convoité.

La discipline lui enseignera ce qui est bien et ce qui est mal. Arracher un jouet des mains d’un ami, c’est mal et c’est un manque de respect face à son ami; il est donc important de bien communiquer ces notions de base à votre enfant. Un truc assez efficace reste toujours ce que j’appelle l’effet miroir : demandez à votre enfant comment il réagirait si un ami lui arrachait un jouet des mains. Est-ce qu’il aurait de la peine, serait-il fâché? C’est souvent bien assez pour faire comprendre à votre enfant qu’un geste posé est bien ou est mal.

Le conditionnement positif

Faites toujours attention à la tournure de vos phrases. Nous avons tous tendance à faire plus souvent des phrases négatives que positives : « si tu n’arrêtes pas, tu n’auras pas ton privilège » au lieu de dire « si tu veux avoir ton privilège tout à l’heure, tu sais que tu dois écouter ma consigne et rester assis à table ». Nous portons tout au sens négatif lorsque nous parlons, et si, à la suite de cette lecture, vous vous arrêtez à analyser votre façon de parler et vous vous rendrez compte à quel point il est facile de faire nos phrases au négatif. Vous réaliserez aussi à quel point il faut s’arrêter et y penser pour arriver à faire des phrases au positif! Félicitez toujours votre enfant lorsqu’il fait des bons coups. Les enfants ont besoin de nos encouragements et de sentir que nous sommes fiers d’eux. Nous sommes très rapides à agir sur les mauvais coups, mais moins rapides à féliciter les bonnes actions.

Comprendre les besoins

Il est important de bien comprendre le besoin de votre enfant. La plupart des parents agiront directement sur l’action (avoir frappé, par exemple) et ne se demanderont pas pourquoi l’enfant a posé l’action avant de passer à la conséquence. Il est clair que si chaque fois que mon enfant frappe quelqu’un, pour le discipliner je le mets en conséquence, en retrait ou je lui retire un privilège, par exemple, je risque fort de n’aboutir à rien du tout, sauf me tanner de donner des conséquences et imposer un climat très désagréable dans la maison.

Arrêtez-vous un instant et demandez-vous plutôt pourquoi votre enfant frappe? Assoyez-vous avec lui et demandez-lui ce qui le motive. Vous pourriez être surprise d’apprendre qu’un autre enfant de l’école est méchant avec lui et que c’est pour se défendre que votre enfant a appris à frapper. La plupart des enfants ne parleront pas par peur d’être réprimandés; il est donc primordial pour vous d’établir le dialogue et un fort lien de confiance avec votre enfant.

Imaginez que chaque fois que votre enfant frappe, vous le punissez sans aller plus loin. Résultat : il continuera de frapper pour se défendre et vous continuerez de punir. Par contre, si vous engagez un dialogue avec lui et tentez de connaître la cause de ce comportement, dans la plupart des cas, vous pourrez régler la situation (communiquer avec l’école ou les parents de l’autre enfant, par exemple) et comme la situation sera réglée, votre enfant arrêtera ce comportement!

Dialoguer avec votre enfant est primordial et le lien de confiance que vous pourrez ainsi établir avec lui vous deviendra un allié dans l’établissement de la discipline!

Cette semaine

Commentaires

Mamanpourlavie.tv

Le siège de nouveau-né - Vidéo

7709 vues / 1 commentaire

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires