Imprimer Fermer
Santé

Les enfants et la luminothérapie

Le manque de lumière en automne et en hiver ne touche pas que les adultes : elle affecte aussi les enfants et les adolescents. Est-ce une bonne idée de se tourner vers la luminothérapie pour les aider?

Sans nécessairement parler de dépression hivernale, on peut remarquer que, à l’instar des adultes, le manque de lumière affecte aussi les plus jeunes. Il faut dire que nos hivers québécois un peu instables ne nous permettent pas toujours d’aller faire le plein de vitamine D à l’extérieur.

Repérer les signes

Des études ont démontré que les enfants sont eux aussi sensibles aux variations de lumière. Mais comment savoir si notre enfant est en manque de lumière? La plupart du temps, cette carence se traduira par des signes de fatigue ainsi qu’un manque apparent de concentration. Il va sans dire que ceci aura des répercussions à la maison, mais aussi à l’école, où l’enfant aura tendance à être inattentif. Cela peut entraîner une baisse de ses performances scolaires.

Côté humeur, l’enfant peut être bougon et plaignard, comme s’il manquait tout simplement de sommeil.

Dépression saisonnière et enfants

La dépression saisonnière est aussi appelée « trouble affectif saisonnier » et les enfants n’y sont pas immunisés. Surveillez les signes suivants.

  • Votre enfant se sent triste. Il s’ennuie et vous semble plus irritable que d’ordinaire
  • Il dort plus que d’habitude. D’ailleurs, il se plaint de fatigue et il manque d’énergie
  • Il mange plus, surtout des glucides (pâtes, pain, sucreries)
  • Il n’a pas envie de voir ses amis
  • Il semble hypersensible
  • Votre enfant n’a plus d’intérêt pour des activités qui, pourtant, lui plaisaient il n’y a pas si longtemps
  • Ces symptômes reviennent tous les ans, à l’automne et à l’hiver

Si vous remarquez ces symptômes chez votre enfant, consultez un médecin.

La luminothérapie

Les bienfaits de la luminothérapie sont maintenant prouvés, et les enfants en profitent eux aussi. Mais qu’est-ce que la luminothérapie? Ce traitement simple consiste à s’exposer à la lumière d’une lampe spéciale munie d’un filtre UV.

Pour les enfants de moins de 12 ans, puisque le cristallin est toujours en croissance, on évite les lampes à LED et on procède à des séances de plus courtes durées. On recommande des séances de luminothérapie de 15 minutes, avec une lampe de 5000 lux (10 000 lux maximum).

Cette séance de luminothérapie devrait préférablement avoir lieu le matin, en prenant le petit déjeuner. Celle-ci permettra de compenser le manque de lumière extérieure et aura pour effet d’augmenter l’énergie et l’humeur de votre enfant. Vous devriez rapidement voir une différence au niveau de sa capacité de concentration. La luminothérapie aide aussi les enfants qui ont des problèmes de sommeil.

Il est recommandé de parler à un professionnel de la santé avant de débuter des séances de luminothérapie et de bien lire les instructions de la lampe utilisée. Utiliser à outrance, ou à de mauvais moments, ce type de lumière peut avoir des effets secondaires (insomnie, anxiété, par exemple).

Cette semaine

Commentaires

Mamanpourlavie.tv

Marie-Ève Janvier pour Adorable

27 vues / 0 commentaire

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires