Imprimer Fermer

La dyspraxie : l'adolescence

À l'adolescence, la conformité est de mise, la différence est mal comprise et mal acceptée, par le jeune lui-même, mais aussi par ses pairs. La dyspraxie donne habituellement lieu à l’isolement social.

Dyspraxie = Différence. Différence + Adolescence = « Pas cool »

Étrange… J’ai encore du plaisir avec mes parents!

Les adolescents développent leur identité en voyant ce qui les rapproche et les différencie des autres, de la société et de leur famille. Lorsque l’adolescent vit avec une différence involontaire, la vie se complique pour tous. L’enfant pouvait jusque-là, bien vivre avec cette particularité qu’est la dyspraxie, mais l’adaptation aux changements reliés à l’adolescence dépend entre autres des diverses complications reliées à la dyspraxie, de la personnalité du jeune et de l’attitude des parents.

À l'adolescence, la conformité est de mise, la différence est mal comprise et mal acceptée, par le jeune lui-même, mais aussi par ses pairs. La dyspraxie donne habituellement lieu à un isolement social, à des taquineries ou même à des propos blessants, en milieu scolaire par exemple. La plupart de ces futurs adultes vivent donc des difficultés personnelles et sociales. Il ne faut donc pas que leur entourage hésite à discuter ouvertement de leur perception de la situation. On doit aussi lui transmettre le sentiment de sa nécessité personnelle, de la valeur et du sens de la vie. S’il a un sentiment de confiance, un goût de vivre, il ne cherchera pas à savoir si la vie vaut ou pas la peine d’être vécue. Il sera convaincu de son importance malgré ses difficultés.

L’enquête HBSC (Healt Behavior in School-aged Children) réalisée par l’agence de santé publique du Canada, relève que la qualité des relations qu'entretient l'enfant avec ses parents décroît avec l'âge. Les enfants plus âgés jugent leurs parents moins attentifs à leurs besoins affectifs, se sentent rejetés et se confient moins facilement. Pour les jeunes dyspraxiques, c’est différent. Puisque les apprentissages propres à l'adolescence (autonomie, maturité, habiletés sociales) s'échelonnent sur une plus longue période, que normalement, les liens avec les parents demeurent intacts et solides. Il est alors merveilleux de partager encore, des sorties, des voyages et des soirées télé alors que les autres adolescents ont déserté le nid familial.

Alerte aux parents : lâchez prise!

Le déchirement entre la volonté d’indépendance et la nécessité de dépendance face aux difficultés de l’adolescent amène parfois des conflits parents-enfants. Les parents sont souvent réticents à lui donner plus d'autonomie par souci de sécurité. Il s’agit donc à ce stade d’évaluer ce qui est nécessaire et ce qui ne l’est plus. Depuis l’enfance, bien des stratégies, des modèles, des palliatifs et des services ont pu être mis en place pour aider l’enfant dyspraxique. Il est parfois difficile pour le parent d’abandonner certaines choses qui ont été obtenues très difficilement, par exemple un service de transport adapté ou un pairage avec un autre jeune pour certaines activités. Il faut par contre éviter de surprotéger l’adolescent et de le marginaliser inutilement. Ici, c’est le parent qui doit travailler à changer… Et non l’adolescent dyspraxique!

Au quotidien : des stratégies d’adultes

Puisque l’adolescent dyspraxique doit mener sa vie de façon autonome, il faut l’aider à s’outiller pour qu’il s’épanouisse et qu’il mène une vie normale. Voici quelques conseils :

  • Prévoir des stratégies pour gérer la contraception en évitant les méthodes prenant en compte la dextérité manuelle et la mesure du temps.
  • Prévoir une gestion des finances facile et pratique. Utiliser une carte bancaire afin d’éviter la manipulation d’argent et utiliser l’informatique pour l’accès au compte bancaire. L’adolescent dyspraxique est plutôt habile avec ces technologies.

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

  • Facebook
  • Twitter
  • Forum Forum 92 862
  • RSS

Mamanpourlavie.tv

Utiliser un thermomètre - Vidéo

7782 vues / 2 commentaires

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!