Imprimer Fermer

L'acupuncture pour préparer l'accouchement

L’acupuncture s’avère un bon outil pour se préparer à l’accouchement, autant sur le plan physique que psychologique. La future maman augmente ainsi ses chances d’être prête!

L’accouchement représente un moment important dans une grossesse, dans une vie. Après neuf mois de cohabitation, de contact avec ce petit être qui grandit en nous, le temps est enfin venu de se rencontrer.

Plus les semaines avancent et plus on sent ce moment approcher. La peur de l’inconnu se mélange alors à l’excitation.

Pour la femme, l’accouchement représente un défi. Que ce soit notre premier accouchement ou non, cette épreuve d’ouverture comporte un univers inconnu. Et chaque femme ressent le besoin de s’y préparer. Cette préparation varie bien sûr selon nos expériences précédentes, selon notre vision que nous avons de l’accouchement. Une multitude d’outils, dont l’acupuncture, s’offrent alors à nous pour nous guider, pour nous assister.

Les bienfaits de l’acupuncture en fin de grossesse

Chaque femme vit sa grossesse d’une façon unique. Et chaque grossesse l’est tout autant. Les traitements sont donc adaptés à vous, à votre état présent.

Physiquement, l’acupuncture travaille 3 aspects principaux :

Le périnée : par des points situés sur la cheville et dans le bas du dos, les traitements visent à assouplir le périnée, et ainsi réduire les chances de déchirure au moment de la poussée;

Le col de l’utérus : on le prépare pour l’accouchement, pour qu’au moment opportun, il puisse s’ouvrir de façon harmonieuse, en diminuant les chances de stagner en cour de travail.

L’utérus : on tonifie l’utérus pour favoriser, lors du travail, des contractions régulières et efficaces.

Quand commencer les traitements?

À partir de la 36e semaine, une visite hebdomadaire est conseillée. En plus de travailler spécifiquement le corps en vue de l’accouchement, les traitements d’acupuncture peuvent soulager plusieurs inconforts de fin de grossesse, comme :

  • l’insomnie
  • le manque d’énergie
  • les troubles digestifs
  • l’œdème
  • les douleurs

Certains points calment également l’anxiété et le stress que peuvent ressentir les femmes avant l’accouchement.

L’acupuncture pour les cas particuliers

Induction : Bébé se fait attendre? Votre médecin parle d’induire le travail? L’acupuncture peut aider à démarrer le travail tout en respectant votre rythme et celui du bébé, s’avérant ainsi une option qui peut vous éviter la prise de médicaments.

Si lors d’une grossesse précédente, votre bébé a tardé à venir, consulter un acupuncteur de façon préventive à partir de la 36e semaine peut être une très bonne idée. Celui-ci pourra alors agir de façon plus spécifique et éviter ainsi l’induction et le stress relié à l’attente.

Diabète de grossesse : Lors de diabète gestationnel, les médecins ne laissent pas les femmes se rendre à leur 40e semaine de grossesse. Normalement, une induction est planifiée vers la 38e semaine. L’acupuncture peut vous aider à préparer votre col en vue du travail et peut-être même éviter l’induction.

Haute pression et signes de pré-éclampsie : Certaines femmes en fin de grossesse ont une pression sanguine plus élevée. Associée à la présence de protéines dans les urines et parfois à un œdème important, la haute pression devient un signe de possible de pré-éclampsie. Les traitements d’acupuncture s’avèrent très efficaces pour faire diminuer la pression.

Lectures inspirantes
  • Une naissance heureuse, Isabelle Brabant, Éditions Saint-Martin, 2001, ISBN : 9782890353404, 34,95 $
  • Au cœur de la naissance, Lysane Grégoire et Stéphanie St-Amant, Éditions du Remue-Ménage, 2004
Edith Charbonneau

Acupunctrice

  Edith Charbonneau est acupunctrice et travaille spécifiquement avec les femmes enceintes et les couples qui ont des troubles de fertilité depuis 2003. Formée par Jean Lévesque acupuncteur, elle a fait un stage au service d’obstétrique de l’hôpital LaSalle. Elle a assisté comme acupunctrice plusieurs femmes durant leur accouchement, autant en milieu hospitalier qu’en maison de naissance. Également maman de 2 garçons, elle traite les enfants. Elle a aussi une bonne expertise pour les troubles de fertilité. Elle travaille en lien avec les cliniques de fertilité (Procrea, Ovo, Mc Gill) pour offrir des traitements d’acupuncture lors d’insémination ou de fécondation in vitro. Également marraine d’allaitement bénévole pour Nourri-Source, elle apporte du support aux femmes qui désirent allaiter. En équipe avec une infirmière, elle anime les soirées prénatales sur l’allaitement au CLSC de Rosemont. C’est pour elle un grand plaisir de partager avec les futurs et nouveaux parents ses connaissances sur l’acupuncture de même que sur la périnatalité. Vous pouvez également la suivre sur son blogue portant sur la fertilité et la grossesse. Edith Charbonneau, Acupunctrice Membre de l’Ordre et de l’Association des acupuncteurs du Québec 6955 Christophe-Colomb, bureau 104 Montréal, H2S 2H4 514-212-4441

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

  • Facebook
  • Twitter
  • Forum Forum 94 064
  • RSS

Mamanpourlavie.tv

Marie Plourde dans son quotidien

1619 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!