Imprimer Fermer

Douleurs après l'accouchement

La grossesse et l’accouchement amènent plusieurs changements physiologiques. Si la plupart s’estompent au fil des mois, certaines douleurs peuvent persister et de nouvelles apparaître.

La grossesse et l’accouchement amènent plusieurs changements physiologiques. C’est dans les trois à douze mois qui suivent la naissance que le corps reprend ou presque (!!) ses caractéristiques d’avant (perte de poids, retour à la normale de la posture, diminution de la laxité ligamentaire, etc.). Les douleurs et inconforts qui étaient apparus pendant la grossesse s’estompent doucement.

Cependant, certaines douleurs peuvent parfois persister et de nouvelles peuvent même apparaître. Les douleurs au dos sont pour la plupart du temps reliées à la faiblesse des muscles abdominaux qui ont été très étirés pendant la grossesse. Un entrainement des couches profondes de la musculature abdominale est à privilégier.

Couchez-vous sur le dos, les genoux fléchis. Rentrez votre nombril (comme pour attacher un pantalon trop serré) pendant dix secondes en respirant normalement. Répétez 10 fois.

Une faiblesse et un relâchement des muscles pelviens sont des facteurs prédisposant à des douleurs au creux du bassin juste au dessus de la fesse et à l’os situé juste au dessus du pubis. Des exercices de renforcement de ces muscles ou l’utilisation de cônes vaginaux pourront vous aider.

Couchez-vous sur le dos, les genoux fléchis. En expirant par la bouche contractez votre plancher pelvien comme pour retenir les urines et les gaz pendant dix secondes. Répétez 20 fois.

Une épisiotomie, une déchirure, des lacérations vaginales ou un étirement nerveux lors de l’accouchement pourront occasionnellement déclencher des douleurs dans la région du périnée. Ces douleurs pourront être traitées par des exercices de désensibilisation et par des courants électriques comme ceux utilisés en rééducation périnéale et pelvienne.

Il arrive aussi parfois que certaines femmes présentent des douleurs à la vulve qui peuvent être soit provoquées par des relations sexuelles ou des attouchements, soit constantes mais aggravées par une pression sur la vulve ou un contact sexuel. On appelle ces douleurs vulvodynie. Il existe de deux à quatre sous-types de vulvodynie. Les traitements vont de la médication, à la chirurgie en passant par la physiothérapie en rééducation périnéale et pelvienne. Si vous pensez souffrir de ce type de douleur, parlez-en à votre médecin, il posera un diagnostic et vous guidera pour le choix du traitement.

N’oubliez pas que votre corps à besoin de se remettre en forme, mais que tous les exercices doivent être amorcés doucement et augmentés progressivement. Au besoin, consulter un physiothérapeute pour une évaluation plus approfondie.

Octobre 2007

Nathalie Breton

Physiothérapeute

Maman de trois enfants, Nathalie Breton a gradué de l’Université de Montréal en 1994 en physiothérapie. Après quelques années en physiothérapie conventionnelle et sportive, elle s’est intéressée aux spécialités de la physiothérapie qui touchent les problématiques musculosquelettiques reliées à la grossesse, à l’accouchement, au post-partum et également aux spécialités reliées à divers problèmes chez le bébé et le jeune enfant. Elle a donc suivi plusieurs formations en rééducation périnéale et pelvienne, en obstétrique et en pédiatrie. Physiothérapie du Blainvillier 113 du Blainvillier, Blainville, 450-419-6180

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

  • Facebook
  • Twitter
  • Forum Forum 89 639
  • RSS

Mamanpourlavie.tv

Choisir une poussette - Vidéo

5980 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!