Imprimer Fermer

Je suis fière d’être une femme

Être une femme est une grande aventure en soi. Trouvez-vous la vie de femme difficile ou en profitez-vous au maximum?

Les femmes ont beaucoup de responsabilités et, nous le savons, elles doivent composer avec la pilule, la pilule du lendemain, la grossesse, l’accouchement et les menstruations. Elle doit aussi prendre, parfois rapidement, des décisions pour lesquelles peu de gens peuvent les conseiller comme pour l’épidurale, l’épisiotomie, l’allaitement, le stérilet et la discipline des enfants. On attend aussi d’elle qu’elle ait une jolie coupe de cheveux, une belle robe à porter pendant une entrevue, une autre pour sortir et la bonne couleur de chaussures. Voyons à quoi peut ressembler la vie (très animée!) d’une femme.

L’adolescence et les hormones

Au moment où les garçons parlent entre eux de filles, d’expériences chimiques douteuses à base de salpêtre et de sports, les filles doivent composer avec une multitude de nouvelles réalités. Parmi celles-ci, elles ont de nouveaux seins, un soutien-gorge et les infâmes menstruations. C’est le moment où les filles se regardent les fesses en se levant, l’air de rien, et demandent à leur meilleure amie, en se pointant les fesses « est-ce que c’est correct? », où elles craignent le syndrome du choc toxique comme la peste et où elles gèrent très mal le fait de devoir sortir un emballage de tampon qui fait beaucoup trop de bruit pour passer inaperçu. Et tout ça arrive à un moment où on leur soumet des modèles de beauté de 20 ans, à elles qui se font de moins en moins dire qu’elles sont mignonnes avec leurs bras et leurs dents qui poussent à la vitesse grand V.

Le travail

Les femmes ont fait énormément de progrès au cours des 100 dernières années et il est bon de s’en souvenir. Alors que nos grand-mères prenaient mari et restaient à la maison pour s’occuper des enfants, nous avons la chance d’avoir accès à une bien meilleure scolarité, à de meilleurs salaires et à des emplois plus intéressants et surtout plus valorisés. Évidemment, il reste encore beaucoup de chemin à faire et les femmes d’aujourd’hui ressentent encore la pression d’avoir beaucoup à prouver afin de démontrer leurs compétences, surtout lorsqu’elles occupent des postes de gestionnaire où elles sont souvent critiquées plus sévèrement que les hommes.

Saviez-vous qu’en 2010, les salaires des femmes canadiennes étaient encore inférieurs de 12,5 % à ceux des hommes?

Et s’il est vrai que les hommes ont pris du galon dans la vie de famille, on attend encore énormément des femmes pour tout ce qui touche la conciliation travail-famille. Dès le départ, les femmes doivent prendre des congés de maternité et c’est un critère qui peut inquiéter certains employeurs qui ne se gênent pas toujours de poser cette fameuse question pendant une entrevue : « voulez-vous des enfants? » Par la suite, les otites, les gastros, les rendez-vous et les rencontres scolaires sont autant de raisons de s’absenter du travail qui causent énormément de stress aux mamans qui ne veulent pas transférer ce stress à leurs enfants, parce que ce n’est pas de leur faute. D’ailleurs les mamans ont tellement à cœur le bonheur de leurs enfants qu’on parle de « mère poule » et d’enfants « accrochés aux jupes de leur mère ».

La beauté : un idéal typiquement féminin?

« C’est à 30 ans que les femmes sont belles », disait Jean-Pierre Ferland. Bien sûr, ça encourage celles qui viennent d’avoir 30 ans, mais après? Ne sommes-nous plus belles? Botox, acide hyaluronique, lifting, seins refaits, les femmes sont prêtes à investir beaucoup dans des cures de jeunesse parce que la mode, la musique et la pub renvoient toujours cette image d’une fille très jeune et très mince. Les hommes ont plusieurs modèles fascinants qui vieillissent (ou ont vieilli) comme le bon vin, comme Steve McQueen, Frank Sinatra, George Clooney et Sean Connery, mais nous, les femmes, ne les mettons que très peu en valeur pour le charme qu’elles gagnent avec les années. Pour ma part, j’aimais énormément Anne Bancroft qui a vieilli gracieusement comme l’excentrique qu’elle était. Elle est mon inspiration des années à venir.

D’un autre côté, nous avons de quoi nous réjouir parce que les Chanel, Lise Watier, Givenchy et Dior n’ont d’yeux que pour nous et même si la mode masculine évolue à un bon rythme, c’est nous qui avons le choix entre les robes, les jupes, les pantalons, les corsets, les soutiens-gorge, les talons aiguilles et les souliers plateformes. La mode féminine à elle seule est un monde à explorer et même celles qui préfèrent la simplicité et les vêtements classiques savent au plus profond d’elles-mêmes qu’elles ont la possibilité de mettre le paquet de temps à autre. Les hommes n’ont pas cette variété.

Des hommes et des femmes

Je semble comparer souvent les hommes et les femmes, mais je ne pense pas que les femmes sont fabuleuses par opposition aux hommes qui le sont moins, parce que les hommes le sont tout autant. Je trouve simplement que les femmes sont injustement mises en valeur.

De mon côté, je suis fière d’être une femme parce qu’en vieillissant, je constate que les femmes sont vraiment des créatures merveilleuses. Elles sont fortes, solides et fières. Et bien qu’elles aient la larme facile et qu’elles aiment bien regarder des amoureux s’embrasser (enfin!) à la télévision, elles sont faites de manière à pouvoir relever énormément de défis sans sourciller. En bref, je trouve que ces femmes, si belles et pourtant si humbles sont véritablement dignes des chansons et des poèmes qui leur sont consacrés.

Par Anne Costisella

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

  • Facebook
  • Twitter
  • Forum Forum 91 341
  • RSS

Mamanpourlavie.tv

Choisir des jouets pour les 0-2 ans - Vidéo

18176 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!