Imprimer Fermer
Femme

La culpabilité

Mentionnez le mot « culpabilité » à ma mère et elle va tout de suite vous dire : « Le mot culpabilité n’existe pas dans mon dictionnaire! » Très jeune, elle a décidé qu’elle ne vivrait pas cette émotion.

Ma mère a toujours su qu’elle n’était coupable de rien et se sentir comme ça allait seulement la tirer vers le bas. Cette femme ne cesse jamais de m’impressionner.J’ai hérité de quelques uns de ses traits physiques et émotifs mais certainement pas de celui concernant la culpabilité.

Moi, je suis née en disant : « C’est de ma faute! » 

Je ne ferai pas ma psychanalyse ici, je sais d’où vient toute cette culpabilité et je garde ça pour moi. Je m’étais résignée à l’accepter, à me dire que je suis comme ça mais à ne jamais vraiment prendre une ferme décision que c’était assez. Et bien, aujourd’hui, à l’aube de mes 40 ans la décision est prise; c’est assez! Je ne suis pas coupable de rien! Je suis vivante, imparfaite et belle ainsi!

Nous avons tous un moment dans la journée où nous nous sentons coupable de quelque chose, envers quelqu’un ou envers nous-même. Regardons ensemble quelques exemples où nous nous culpabilisons :

  • Je ne suis pas une assez bonne mère.
  • J’aurais dû l’appeler avant.
  • Je n’aurais pas dû dire ça à ce client.
  • J’arrive trop tard à la garderie.
  • Ben non, c’est de ma faute, désolée.
  • Je m’excuse. (S’excuser quand il le faut c’est beau mais à répétition, c’est à réfléchir)
  • Je n’aurais pas dû manger ce dessert.
  • Je n’ai pas été à la hauteur dans cette rencontre.
  • Je n’ai pas bien écouté ma fille.
  • À cause de mon choix, tout est bousillé.
  • Je pense trop à moi.
  • Je ne pense pas assez à moi.
  • Je travaille trop
  • Je ne travaille pas assez
  • Ahhhh…
Faire une erreur

On dirait ici que la culpabilité c’est comme une remise en question constante ou un moment où on se compare toujours aux autres. C’est lourd, triste, dure et comme le dit ma mère, ça tire vers le bas. 

J’ai longtemps confondu ma culpabilité avec le fait que j’assumais mes erreurs et ne blâmais pas tout le monde dès que quelque chose arrivait. Mais pourquoi avons nous ce sentiment de toujours vouloir trouver un coupable? Pourquoi ne pouvons nous pas juste accepter qu’une erreur a eu lieu, que ce soit fini, que personne est parfait et que nous ne passons pas à autre chose?

Évidemment je ne parle pas ici d’erreur grave qui met quelqu’un en danger de mort. Je parle de toutes les petites niaiseries qu’on fait dans une journée et que si on ne le fait pas à la hauteur d’un certain standard, on se sent mal et coupable. Pardonne-moi seigneur, j’ai oublié de fermé la fenêtre hier soir en quittant le bureau et il fait un peu froid ce matin!

Libre

Je n’ai pas de recette magique, ni de truc pour abolir la culpabilité. Ce texte est peut-être plus une montée de lait de ma part car je sens que j’ai attendu trop longtemps pour décider de faire quelque chose. Je sais profondément que vous serez plusieurs à vous reconnaître là-dedans et j’espère sincèrement provoquer une belle réflexion sur le sujet.

Mon seul truc est de simplement me dire, dès que le sentiment de culpabilité arrive :

I AM GUILT FREE!

Et oui, je le dis en anglais car c’est ce qui me parle le plus : c’est court et direct et c'est justement ce dont j'ai besoin. Je le dis très très souvent aussi, croyez moi! C’est mon nouveau mantra et j’en suis très fière. Mais voici pour vous la version en français :

JE SUIS LIBRE DE TOUTE CULPABILITÉ!

Je vous aime tel que vous êtes!

Julie

Les Spirituelles

Ody, Julie et Fairouz sont trois spirituelles qui ont intégré la spiritualité dans leur vie professionnelle et personnelle. Elles sont toutes les trois mamans, amoureuses de la vie et de leurs enfants. Pour elles, accueillir la spiritualité dans leur vie c'est  s’ouvrir à la possibilité d’atteindre un équilibre physique, émotionnel et mental qui leur permet d’être et de vivre pleinement dans le moment présent. En toute authenticité, elles partagent leurs apprentissages, leurs défis et leurs joies sur leur site web Les Spirituelles, sur Facebook et sur Instagram. En toute simplicité, leur mission est de rendre la spiritualité accessible à tous.

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Couper les ongles de bébé - Vidéo

15228 vues / 1 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires