Imprimer Fermer
Femme

Où sont passés mes seins?

Gants de toilette, galette, queue de castor, ou ballons de basket et montgolfières : tant de surnoms humoristiques pour désigner notre poitrine d’après-grossesse. Parfois, avez-vous l’impression que votre poitrine d’avant s’est sauvée en courant?

L’A, B, C, D… ou DD

Certaines ont une poitrine plus volumineuse, d’autres plus petites : mais presque toutes s’entendent pour dire que les seins sont plus tombants, plus mous, après la grossesse. La poitrine est en effet une partie du corps particulièrement sensible aux fluctuations hormonales : elle subit donc d’importantes modifications pendant les neuf mois de grossesse, alors qu’elle se prépare à l’allaitement.

Évidemment, ces changements ne sont pas les mêmes chez toutes les femmes. Vous l’avez déjà remarqué avec les symptômes prémenstruels, par exemple : les femmes ne réagissent pas toutes de la même façon aux changements hormonaux. Certaines voient leur poitrine se gonfler dès le début de la grossesse, et passeront d’un bonnet A à un DD! Pour d’autres, ce renflement se fera plus discret, et ne surviendra qu’au moment de la montée laiteuse. Et pour ça, il n’y a rien à faire : le changement est impossible à prévoir et, même d’une grossesse à l’autre, vos seins risquent de réagir de manière différente.

Seins mous

« Depuis que j’ai arrêté l’allaitement… », entend-on souvent, « mes seins sont comme vides. » Il est normal d’avoir cette impression. Ceci étant dit, ce n’est pas l’allaitement proprement dit qui transforme la poitrine, mais bel et bien le processus de maternité en entier, qui change l’aspect du corps.

Les seins ne contiennent pas de muscles : ils sont ainsi très sensibles à l’effet de la pesanteur. Que la femme allaite ou non, les tissus de sa poitrine seront soumis à d’importants tiraillements : inévitablement, la peau aura donc tendance à se détendre.

Après le sevrage, les réserves de graisse sont épuisées : la peau s’est étirée et, tout à coup, votre poitrine « d’avant » vous manque cruellement. Vous avez l’impression que vos seins vous ont « laissé tomber ». Devant ce constat, plusieurs femmes se sentent tristes, désespérées, complexées. Elles sont mal dans leur peau et, ne sachant que faire d’autre, elles décident de faire le deuil de leur poitrine. S’il n’y a pas de recette miracle, il existe cependant quelques trucs qui pourraient vous aider à retrouver un certain tonus.

Quelques trucs

Vous avez déjà une poitrine volumineuse et ne souhaitez pas en avoir davantage? Ou bien vous espérez conserver ces seins généreux après l’allaitement? Malheureusement, ce n’est pas vous qui décidez. Il faut environ un an après l’accouchement au corps de la femme pour se remettre : ce qui est aussi vrai pour les seins qui ne retrouveront leur galbe qu’à la reprise du cycle hormonal. Il faut lâcher prise, soit, mais ça ne veut pas nécessairement dire abandonner la partie!

En effet, il existe quelques trucs pour redonner du tonus à votre poitrine. Même si le sein ne possède pas de muscle, plus la peau est irriguée et plus les muscles pectoraux sont stimulés, plus la poitrine sera fière et belle.

  • Portez un soutien-gorge nuit et jour, après l’accouchement. Il s’agit en effet d’une excellente précaution, et ce, même si vous n’allaitez pas. Choisissez un bon soutien-gorge, qui supportera vos seins, souvent lourds, sans les comprimer. Équipez-vous de bons soutiens-gorge d’allaitement. Trop grand, le soutien-gorge n’apportera pas le support suffisant; trop petit, il blessera les tissus conjonctifs, délicats.
  • Même si ce n’est pas toujours facile à faire, tentez d’éviter les variations drastiques de volumes, causées par une prise de poids trop rapide ou un régime trop sévère. Effectuez le sevrage de manière graduelle : un sevrage brutal, effectué en pleine montée laiteuse, est de loin ce qu’il y a de pire pour votre poitrine.
  • Quelques mois après l’allaitement, il est possible que vous sentiez la présence de petits kystes, dans vos seins. Il s’agit de « galactocèles » : une rétention de lait qui se forme dans un canal de la glande mammaire. Il ne faut pas les presser ni les toucher : au bout de quelques mois, les galactocèles disparaîtront par eux-mêmes.
  • Faites, tous les jours, des exercices pour tonifier vos muscles pectoraux, comme des pompes. Ou alors, collez vos mains l’une contre l’autre au niveau de la poitrine. Les coudes relevés, exercez des pressions successives des paumes en expirant, pendant une minute.
  • L’eau froide resserre les tissus et tonifie la peau. Chaque jour, prenez une minute sous la douche pour passer chacun de vos seins à l’eau tiède, puis à l’eau froide, en effectuant des mouvements circulaires. Vous pouvez aussi appliquer des compresses glacées sur votre poitrine.
  • Hydratez votre peau religieusement. Aucune crème miracle n’arrivera à faire grossir ou rétrécir votre poitrine, mais de doux massages et une irrigation quotidienne peuvent l’aider à se raffermir.
  • L’alimentation aussi aurait à voir avec le relâchement des tissus, alors, on coupe le sel, qui a tendance à retenir l’eau. Optez plutôt pour une alimentation riche en vitamine C.

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Mamanpourlavie.tv

On ne vient pas au monde parents

1757 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires