Imprimer Fermer

Un papa pour Noël

Raymond Villeneuve, coordonnateur du Regroupement pour la valorisation de la paternité, partage avec nous un conte de Noël tout à fait actuel: celui de Julie qui désirait passer le plus beau Noël de toute sa vie.

Le centre commercial brillait de mille feux, les gens complétaient leurs emplettes, on était le 23 décembre, et Julie, 8 ans, attendait pour voir le Père Noël. Bien sûr, à son âge, elle n’était plus certaine de croire au Père Noël puisqu’elle était maintenant presque… une pré-adolescente. Mais, comme elle était aussi presque… totalement désespérée, elle se disait qu’elle n’avait plus rien à perdre en demandant au Père Noël de lui ramener son papa pour le lendemain, le 24 décembre à minuit.

Séparation

Les parents de Julie s’étaient séparés il y a quelques mois, et depuis, elle ne voyait presque plus son papa. Elle avait d’abord demandé à sa maman de se raccommoder avec son papa. Puis, elle avait demandé à son papa de retomber en amour avec sa maman. Elle avait ensuite demandé à ses grands-parents de donner des trucs de vieux couple à ses parents. Elle avait finalement promis à ses parents d’être toujours sage et de ne plus jamais les embêter, mais rien n’avait fonctionné et ses parents continuaient à se disputer.

Une demande spécale au Père Noël

Julie était maintenant la prochaine dans la file pour voir le Père Noël. Comme les autres enfants, elle aurait pu demander un lecteur MP3, une nouvelle paire de jeans ou même une dernière poupée avant la pré-adolescence, mais… Julie était bien décidée à frapper un grand coup. C’est pourquoi, lorsque le Père Noël lui demanda ce qu’elle désirait, elle lui répondit : Un papa! Le Père Noël, stupéfait, resta silencieux, mais Julie répéta : Je veux UN PAPA pour Noël! Le bonhomme rouge à la barbe blanche sortit péniblement de son mutisme et tenta d’expliquer à Julie qu’il était le père de tous les enfants, et qu’à Noël il viendrait la voir… Mais Julie hurla de toutes ses forces : Je veux MON papa pour Noël! Et Julie s’enfuit à toute vitesse sous le regard impuissant du pauvre Père Noël, découragé.

De retour à la maison, Julie s’enferma dans sa chambre et pleura un bon coup. Sa maman, qui l’entendait pleurer dans sa chambre, alla s’enfermer dans la sienne et se mit, comme sa fille, à pleurer un bon coup. Et le papa de Julie, qui était seul dans son nouvel appartement, pleurait lui aussi un bon coup parce qu’il ne verrait pas sa petite Julie à Noël. Tout le monde pleurait; et on était le 23 décembre. Bientôt, ce serait Noël et Julie se disait que ce serait certainement le Noël le plus triste de toute sa vie et que décidément, elle ne pouvait plus croire au Père Noël!

28

Déjouer le juge!

Dans une vitre pleine de frimas, Julie dessina un cœur pour sa maman, un cœur pour son papa, et son cœur à elle… suspendu entre les deux. C’était trop bête. Un juge avait décidé que Julie passerait Noël chez sa maman et le jour de l’An chez son papa. Ça n’avait pas de sens! Il fallait absolument que Julie soit plus maline que tous ces adultes qui avaient tout décidé pour elle. Et c’est alors… que Julie eut une idée géniale! Julie décrocha immédiatement le téléphone et, comme un général à la veille d’une grande bataille, entreprit de tout préparer pour que le 24 décembre à minuit, son vœu se réalise! Et le 23 décembre, après avoir complété toutes ses manigances, Julie s’endormit, totalement confiante que le lendemain, elle passerait le plus beau Noël de toute sa vie.

Le 24 décembre, la mère de Julie prépara la fête de Noël, mais elle était triste et elle sanglotait. Julie, elle, était pleine d’espoir et sa mère ne comprenait pas pourquoi les yeux de sa fille brillaient autant. Plus l’heure avançait, plus Julie était excitée, et plus sa mère était désespérée.

Lorsque minuit sonna, le cœur de Julie bondit et celui de sa maman fondit. Julie savait que son vœu allait bientôt se réaliser. Minuit une sonna… Rien… Minuit deux… Rien… Minuit trois… Toujours rien… Le cœur de Julie allait se mettre à fondre, lui aussi… Et si son plan génial avait échoué? Et si elle allait vraiment passer le Noël le plus triste de toute sa vie? Et si, et si, et si? La mère de Julie se leva finalement, se dirigea lentement vers le sapin pour commencer le dépouillement de l’arbre de Noël et c’est alors… que le miracle se produisit… et que la cloche de la porte d’entrée retentit!

La visite du Père Noël et... du père!

Le cœur de Julie était prêt à exploser et celui de sa mère s’était presque arrêté! Julie courut vers la porte d’entrée. Elle l’ouvrit brusquement pour découvrir que le Père Noël venait la visiter! La mère de Julie était paralysée, mais Julie sauta dans les bras du Père Noël qui lui dit : Ho ! Ho! Ho! Ma petite Julie! Joyeux Noël! Je suis venu ici pour réaliser ton vœu! Les yeux de Julie scintillaient, mais ceux de sa mère s’obscurcissaient. Le Père Noël poursuivit : Qu’est-ce que tu veux pour Noël, ma petite Julie? Julie répondit : Je veux… UN PAPA pour Noël…Le Père Noël demanda : C’est tout? Julie répondit : Non, je veux aussi que mon papa et ma maman, même s’ils sont séparés, restent pour toujours, mes deux parents d’amour! Le Père Noël répéta : C’est tout? Julie conclut : C’est tout!

Le Père Noël retira alors sa barbe blanche et la mère de Julie découvrit ce qu’elle savait déjà, c’est-à-dire que le Père Noël était le père de Julie, et que Julie avait tout manigancé. La mère de Julie comprit alors ce que Julie voulait vraiment pour Noël et lui dit : je te jure ma petite fille que, pour toujours, tu auras deux parents qui t’aiment et qu’ils seront toujours là quand tu auras besoin d’eux! Le père de Julie fit le même serment. Julie prit ensuite son papa par une main et sa maman par l’autre et leur dit : Je ne crois plus au Père Noël… puisque je suis maintenant une pré-adolescente… mais je crois que, pour toujours, j’aurai deux parents complets… pas… deux moitiés de parents!

Et c’est ainsi que Julie vécut le plus beau Noël de toute sa vie! Bien sûr, elle continua à espérer que son papa et sa maman recommencent à vivre ensemble, ce qui n’arriva pas, mais ses deux parents ne se chicanèrent plus (du moins pas devant elle!) et surtout, ils respectèrent le serment prononcé le soir de Noël. Julie put ainsi profiter pleinement, et de son papa et de sa maman, ce qui est tout de même le plus beau cadeau qu’un enfant puisse recevoir à Noël… et toute l’année durant!

Joyeux Noël à tous!


Raymond Villeneuve

Le Regroupement pour la valorisation de la Paternité (RVP) est un regroupement d'organismes et d'individus dont le but est de promouvoir une vision positive de la paternité de façon à favoriser l'engagement paternel, à améliorer l'offre de services aux pères et à faire évoluer le discours public sur la paternité et cela, dans le respect de la contribution de tous les membres de la famille. Téléphone : 514-528-9227.

Regroupement pour la Valorisation de la Paternité

Regroupement pour la Valorisation de la Paternité

Le RVP est un regroupement d’organismes et d’individus dont la mission est de valoriser le rôle du père et de promouvoir son importance dans la famille et dans la société pour le développement et le bien-être des enfants.

Pour en savoir plus sur cet organisme.

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

  • Facebook
  • Twitter
  • Forum Forum 92 848
  • RSS

Mamanpourlavie.tv

Club Med - des vacances tout compris pour la famille!

526 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!