Imprimer Fermer

À quoi pensent les futurs pères?

La grossesse est vécue de façon bien différente par les futurs parents:  les futures mères fabriquent un bébé dans leur corps et les futurs pères, dans leur tête!

Depuis quelques années, j’accompagne les futurs pères pendant les cours prénataux au CLSC ST-HENRI à Montréal. Une infirmière présente l’information générale et moi, à chaque rencontre, j’anime une période de discussion entre hommes avec les futurs papas. Pendant cette période, les futures mères et l’infirmière se demandent toujours, mais… de quoi parlent-ils? De hockey, de char, d’ordinateurs? Mais à quoi donc pensent les futurs pères? Pour répondre à cette question intrigante, j’ai écrit ce petit texte non scientifique qui résume les propos recueillis auprès d’une centaine de futurs papas.

La future mère

Le premier sujet de discussion des futurs pères c’est : les futures mères! Bien sûr, toutes les futures mères sont charmantes, touchantes, attendrissantes et belles à croquer, absolument toutes! Mais… il arrive tout de même parfois que certaines futures mamans aient certaines réactions qui déboussolent un peu les futurs papas. Par exemple, quand elles pleurent pour un rien devant un petit pyjama Winny the pooh. Ou bien quand leurs hormones leur jouent des tours et que des femmes toutes douces se métamorphosent subitement en tigresses ou en lionnes. Ou bien quand elles se mettent à ne plus aimer leur corps. Attention, les gars, vaut mieux se taire dans ce temps-là! Ou bien quand elles ont des nausées, des brûlements d’estomac, des maux de dos, des maux de cœur, des maux de ventre, qu’elles font pipi toutes les demi-heures, et qu’elles ne parlent plus que de bébé 24 heures par jour… disons que tout cela, ça déstabilise un peu le futur papa…

La sexualité

Habituellement, le deuxième sujet de préoccupation des futurs pères c’est la sexualité : On peut le faire pareil? Ça va faire mal au bébé? C’est quoi les meilleures positions avec une grosse bedaine? C’est normal qu’elle ait moins le goût? C’est normal que j’aie plus le goût? Après, ehhh… ça va prendre combien de temps pour que ça revienne? Les futurs pères ont souvent de la difficulté à aborder ce sujet avec la future maman et il est apaisant pour eux d’échanger entre hommes, et d’obtenir de l’information pour dédramatiser un peu la situation.

Le mode de vie

Le troisième grand sujet de préoccupation des futurs pères, c’est la transformation de leur mode de vie. Ça les inquiète beaucoup : Est-ce que je vais continuer à pouvoir jouer au hockey trois soirs par semaine? Au racquetball? Au tennis? Partir à pêche avec mes amis? Prendre une brosse avec eux? Veiller jusqu’à trois heures du matin? Inviter mes chums à la maison? Et surtout, le classique et incontournable : Mais comment est-ce que j’vais faire pour travailler si j’dors pus à cause du bébé?

Plusieurs futurs pères sont convaincus que leur vie sociale, et peut-être même leur vie au complet, sera complètement anéantie lors de l’arrivée du bébé. Hiroshima-Nagasaki-Bonsoir, elle est partie! Il est important alors de mettre ça en perspective en leur racontant, par exemple, les histoires d’autres papas qui ont réussi à survivre et même à maintenir un équilibre entre leur vie personnelle et leur vie familiale. Les gars aiment bien aussi entendre des stratégies pratico-pratiques de gestion de la famille. Les gars aiment le concret; il ne faut jamais l’oublier…

L’argent

Les futurs pères se sentent encore très souvent une responsabilité de pourvoyeur envers leur future famille. Alors, si leur situation professionnelle ou matérielle ne les satisfait pas, ils seront souvent angoissés par cette question qu’ils oseront rarement aborder avec leur conjointe de peur de s’humilier. Cette angoisse pourra les rendre moins disponibles aux émotions vécues par la future mère et à leurs propres émotions de futurs papas. Partager ces inquiétudes avec d’autres hommes pourra alléger en partie ce fardeau.

Le nid

Les futurs pères aiment généralement jaser de la préparation de la chambre du bébé parce qu’ils ont l’impression d’avoir de l’emprise sur cette activité. Les gars aiment le concret; on en a déjà parlé! Cette étape rituelle les aide aussi habituellement à apprivoiser cette transformation de leur vie à venir puisqu’ils peuvent visualiser la transformation de l’espace familial. Bien qu’il semble… que les couleurs soient habituellement choisies par les futures mères, que le magasinage se fasse conjointement, la réalisation du nid du bébé demeure encore, dans la majorité des couples, la responsabilité du mâle!

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

  • Facebook
  • Twitter
  • Forum Forum 92 889
  • RSS

Mamanpourlavie.tv

Utiliser un thermomètre - Vidéo

7927 vues / 2 commentaires

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!