Imprimer Fermer

Nos enfants sont-ils trop gâtés?

Vous avez tous autour de vous des personnes dont les enfants sont de véritables tyrans. Comment ces enfants, si mignons et si innocents, ont-ils pu se transformer en gamins pleurnichards et gâtés?

Les parents des enfants gâtés sont-ils démissionnaires, laxistes, absents ou tout simplement dépassés?

L’enfant capricieux

Tous les enfants vont essayer d’obtenir ce qu’ils veulent à l’aide d’un caprice et c’est tout à fait normal, mais selon leur environnement familial et la réaction de leurs parents cela va s’atténuer ou alors s’aggraver au fil des années.

Dans la société moderne, on a tendance à considérer les enfants comme des « petits rois ». Les parents pensent que pour qu’un enfant soit heureux il est indispensable de le couvrir de cadeaux, de céder à tous ses caprices et le tour est joué! Malheureusement, ils se trompent, projettent sur l’enfant ce qu’ils n’ont pas eu durant leur enfance et en oublient les principes fondamentaux de l’éducation.

Conséquence : leurs enfants sont insupportables, mal éduqués, et pas forcément très heureux.

Parents absents, attention

Il faut savoir qu’il est impératif que les parents soient présents auprès de leurs enfants entre 12 mois et 4 ans, car c’est à cet âge là que tout se joue et qu’ils pourront apprendre à l’enfant à se fixer des limites qui lui serviront tout au long de sa vie en tant qu’individu.

En général, lorsque les parents s’absentent ce sont avec les grands-mères ou les « nounous » qu’ils passent le plus de temps. Elles les nourrissent, les habillent, et les emmènent à l’école. Elles jouent donc un rôle déterminant dans leur éducation. Elles ont tendance à assouvir tous les caprices des enfants et deviennent des mères de substitution.

Les enfants rois dominateurs et les enfants rois anxieux

Le dominateur représente l’enfant gâté pourri dans toute sa splendeur. Impulsif, rebelle à toute forme d’autorité quelle qu’elle soit, il n’a aucun sens de la discipline et de l’effort. À l’école, c’est celui qui en général fait pleurer les autres enfants de sa classe, est moqueur et dérape très vite.

Puis il y a l’enfant roi, l’anxieux qui est beaucoup plus sympathique que l’enfant roi dominateur. Contrairement à ce dernier, l’enfant roi anxieux n’est pas impulsif, il est fragile, malheureux et montre de fortes tendances à l’anxiété et à l’angoisse. Il ressent un besoin vital d’être encadré et souffre du laxisme de ses parents. Il est sans cesse dans une recherche d’amour, d’affection, de sécurité.

Comment ne pas trop gâter votre enfant?

Les fêtes de Noël, les anniversaires sont autant d’occasions de gâter nos enfants. Comment faire pour leur faire plaisir sans les pourrir?

Voici quelques conseils :

  • Vous devrez lui montrer que ses désirs ne sont pas des ordres et qu’il ne peut pas toujours avoir ce qu’il veut. S’il fantasme sur un jouet vanté dans une publicité ou par ses amis, allez le tester dans le magasin avec lui afin qu’il découvre ses limites ou se rende compte qu’il a déjà le même à la maison.
  • Refusez quand il vous semble que lui-même n’est pas vraiment convaincu qu’il veut ce jouet et que c’est juste pour assouvir un besoin immédiat.
  • En dehors des fêtes ou de son anniversaire, vous pouvez lui offrir des cadeaux, mais toujours en lui expliquant pourquoi vous le faites (bonnes notes à l’école, bonne conduite…) et pas parce qu’il fait un caprice.
Comment faire face aux caprices de votre enfant?

Pour que votre charmant bambin ne se transforme pas en total despote, vous devrez respecter certaines règles primordiales.

  • Tout d’abord, vous devrez être le plus présents possible en tant que parents et ne pas confier son éducation à personne d’autre, car en quelques jours, tout votre travail pour lui inculquer certaines valeurs et certaines limites se verra peut être anéanti.
  • Ensuite vous pourrez le gâter à votre façon sans pour autant aller dans l’extrême.
  • Si votre enfant a moins de trois ans, vous devez savoir que ses désirs et ses émotions le dominent. Il est donc inutile de vouloir le raisonner, il vous faudra ruser. Proposez lui une activité, surprenez le en faisant des grimaces ou imitez le, inventez un jeu ou une histoire afin de désamorcer le caprice naissant (ex : le bonbon veut rester avec ses amis dans la boîte), passez un contrat, ou tout simplement laissez le passer sa colère si vous vous en sentez capable.
  • Après 3 ans vous pouvez avoir recours au langage et leur expliquer, mais sans vous justifier.
  • Faites-le parler afin de savoir pourquoi il désire tant ce camion, restez calme, accédez à sa demande quand c’est faisable, dites non fermement, soyez cohérents et ne vous laissez pas déstabiliser.
Lectures inspirantes
  • Nos enfants, si gâtés, de Madeleine Chapsal, éditions Fayard, 2002, ISBN : 9782213612751, 29,95 $
  • Parents et enfants
Martine Jouffroy Valton

Psychothérapeute

Psychothérapeute gestaltiste diplômée du Centre d’intervention gestaltiste de Montréal, Martine a suivi ses études de psychothérapie clinique en 1995 et a elle-même suivi une thérapie de 5 ans avec des psychothérapeutes d’orientation gestaltiste, à Montréal. Cette orientation lui correspond, car elle aide les personnes dans l’ici et maintenant. Elle a accompagné des personnes en fin de vie et des familles touchées par des maladies génétiques ou le SIDA. Actuellement, elle est coach en entreprise dans le domaine de la communication et du marketing ainsi que plus récemment dans le domaine des recrutements d’experts internationaux pour la commission européenne à Bruxelles. Elle a aussi une pratique privée du coaching en face à face et apprécie particulièrement cette activité très personnalisée. Elle a un site Internet sur lequel elle explique davantage ses services, dont le coaching par téléphone ou par courriel moyennant des frais. Pour la joindre : mjouffroy@hotmail.com ou au téléphone +32-485-614-234.

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

  • Facebook
  • Twitter
  • Forum Forum 92 109
  • RSS

Mamanpourlavie.tv

Club Med - Un bonheur à vivre en famille!

1122 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!