Imprimer Fermer
Activités

Jouer à la poupée

De tout temps, et partout dans le monde, les poupées sont des jouets extrêmement populaires. Et il y a de quoi : en effet, jouer à la poupée est un jeu qui évolue au même rythme que l’enfant.

Jouet universel s’il en est un, il existe des tonnes de poupées différentes, qui répondent, chacune, à un stade de l’évolution de l’enfant. La poupée, en plus de procurer du plaisir à l’enfant, est un jouet qui permet de mieux comprendre le quotidien par l’entremise de la répétition et de l’imitation. De plus, la poupée permet à l’enfant d’exprimer de façon indirecte les sentiments qu’il ressent. Elle s’avère aussi une source de soutien affectif.

Jeux symboliques

C’est vers 18 mois que l’enfant commence les premiers jeux d’imitations (aussi appelés jeux symboliques), avec sa poupée. Elle devient, en quelque sorte, un double de lui-même et il reproduit sur elle tout ce que vous faites sur lui : changer la couche, brosser les cheveux, les dents, lui donner à manger… C’est pourquoi l’enfant sera davantage attiré vers les poupées qui, en quelque sorte, lui ressemblent. Il voudra bercer sa poupée, la promener en poussette, et c’est pourquoi elle ne doit pas être trop grande. Les poupées avec des yeux qui peuvent s’ouvrir et se refermer sont toujours très populaires : elles rendent le jeu du dodo tellement plus amusant!

La poupée n’a pas besoin de parler, de rire ou de pleurer, pour intéresser votre enfant – et ceci est vrai à tout âge! Plus elle est simple, plus votre enfant devra user de créativité!
Entre 2 et 3 ans

Entre 2 et 3 ans, l’enfant, qui a grandi, entre pleinement dans le jeu symbolique. Ne soyez donc pas surprise si vous l’entendez gronder sa poupée, en répétant les mots que vous avez vous-mêmes utilisés, avec lui. À cet âge, l’enfant aime s’occuper de la poupée et, puisque ses mouvements et son vocabulaire sont plus précis, ses jeux le sont aussi. Avec sa poupée, l’enfant prend donc plaisir à répéter les routines qu’il suit : il lui donne à manger, change sa couche, la baigne, l’habille, la promène… Encouragez-le en le complimentant sur sa façon de s’occuper de son bébé : ceci aura pour effet de lui donner confiance en ses capacités.

Contrairement aux autres enfants, la poupée est une partenaire de jeu docile et stable, ce qui en fait un « compagnon » très apprécié.

Entre 3 et 6 ans

C’est vers l’âge de trois ans que l’enfant commence à aimer à jouer à la poupée avec d’autres enfants. La poupée devient alors un élément de socialisation important. Grâce à elle, l’enfant développe en effet ses habiletés sociales : il apprend le partage, ainsi qu’à tenir compte des opinions des autres. Les mises en scène de votre enfant sont de plus en plus longues et complexes. Dans ces jeux, la poupée incarne souvent l’enfant, alors que lui se place dans la peau d’un adulte : maman, papa, l’enseignant, l’éducatrice, le médecin…

Après 6 ans

Après l’âge de 6 ans, le jeu devient « mise en scène », c’est-à-dire que l’enfant se projette dans la poupée. Il devient lui-même le personnage, qu’il fait bouger, parler, et à qui il arrive toute sorte d’aventures. On parle alors de « poupée-mannequin ». L’univers dans lequel bascule alors l’enfant est surtout un univers d’adulte : il s’imagine ainsi dans un monde où il est plus grand et dans lequel il est libre de réaliser tous les interdits.

En effet, dans la réalité, l’enfant est constamment confronté à l’adulte, qui a le droit de faire ce qui est refusé aux plus jeunes. Ces interdits attirent l’enfant, avec raison! Il les reproduit donc dans le jeu. Jouer à la poupée devient une façon de réguler toutes ses émotions et ses frustrations. Plus l’enfant est libre dans le jeu, plus il va pouvoir exprimer sa personnalité.

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Marie Plourde dans son quotidien

23665 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires