Grossesse/Maternité

Accouchement : à quel moment quitter la maison?

Enceinte d’un premier bébé, on se demande souvent si on saura à quel moment quitter la maison pour se rendre à l’hôpital ou à la maison de naissance. Voici les consignes de base.

On entend souvent dire qu’il faut aller à l’hôpital dès que les contractions sont aux cinq minutes. Dans la réalité, c’est un peu différent. On ne doit pas seulement avoir des contractions régulières avant de se rendre à l’hôpital ou en maison de naissance, celles-ci doivent également être intenses. De plus, on ne devrait jamais se présenter pour accoucher sans avoir préalablement téléphoné à notre lieu d’accouchement.

Les contractions

Pour un premier accouchement, on devrait compter entre une ou deux heures de contractions régulières aux 5 minutes avant d’appeler l’hôpital ou la sage-femme. Ces contractions devraient avoir une durée d’environ une minute et une forte intensité, vous demandant toute votre attention. Impossible, donc, de vaquer à vos tâches habituelles lors de ces contractions. « Ceci est un repère de base. Comme toutes les femmes et tous les accouchements sont différents, il n’y a rien d’absolu » souligne Marie-Eve St-Laurent, sage-femme et présidente de l’Ordre des sages-femmes du Québec.

Vous avez des contractions régulières depuis un certain temps, mais n’êtes pas certaine que c’est le grand moment? Allez prendre un bain chaud pour vous détendre. « Si les contractions diminuent, c’est qu’il faut attendre encore. Par contre, si elles augmentent c’est signe de quitter la maison » dit Nadège Staco, infirmière-chef au Centre des naissances du CHUM.

L’appel au lieu de naissance

Lorsque vos contractions sont régulières et de forte intensité, téléphonez à votre sage-femme ou à l’hôpital. Cet appel permet non seulement au personnel qui va vous assister lors de l’accouchement de se préparer à votre arrivée, mais il permet également d’évaluer votre « état ».

« Pendant qu’on discute avec la patiente, on ouvre son dossier et on consulte son historique. En plus de pouvoir évaluer l’intensité de ses contractions, on a accès à toutes ses informations, nous permettant ainsi de juger si c’est le bon moment de venir », explique Mme Staco.

Cet appel pourrait donc vous éviter un déplacement inutile.

Le meilleur conseil

« Restez à la maison le plus longtemps possible. » Tous les professionnels, dont Marie-Eve St-Laurent et Nadège Staco s’entendent sur ce point. Les études démontrent clairement que de se rendre à l’hôpital trop tôt peut ralentir ou même arrêter votre travail, en plus d’augmenter les interventions.

La perte de liquide amniotique

Vous avez « crevé les eaux », donc rompu vos membranes, mais n’avez aucune contraction. Si vos résultats au test de streptocoque B ont été négatifs, vous pouvez rester chez vous. Les contractions devraient commencer sous peu. Par contre, si vous avez eu des résultats positifs au test de streptocoque B, vous devrez vous rendre à votre lieu d’accouchement car vous aurez besoin d’antibiotiques.

Si vous des pertes de liquide amniotique depuis plus d’une heure ou deux et n’avez toujours aucune contraction, informez votre médecin ou sage-femme.

Si vous rompez les membranes à moins de 37 semaines de grossesse, cela peut être le signe d’un accouchement prématuré. Informez la personne responsable de votre suivi de grossesse, qui vous demandera sans doute de vous déplacer afin de pouvoir évaluer la situation.

Par Julie Chaumont

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Concours Partenaires

Courez la chance de gagner le tout nouveau tire-lait Sonata de Medela

Découvrez votre plein potentiel d’expression!

Nos Concours

L’Enfantillon fait peau neuve!

Une version revampée de la boutique en ligne verra le jour, sous peu

Gagnez un forfait familial pour Disney sur glace – La Reine des Neiges

Un univers féérique à découvrir en compagnie de personnages grandeur nature!

Le déjeuner santé des mamans pressées!

Nourrissez vos matins pressés, grâce aux cubes de smoothies sans mélangeur

Commentaires