Répondre au message

Le phénomène "Tanguy"!

Auteur Message

Patchoullie1977

Inscrit le :
23 août 2009

Posté le: 24 novembre 2010 13:34:18 EST   Citer
Je suis tombée un peu par hasard sur une émission traitant de ce sujet à Canal Vie. Pour ceux et celles qui ne saurait pas de quel phénomène il est question, il est défini comme ceci:désigne un phénomène social selon lequel les jeunes adultes tardent à se séparer du domicile familial ou y reviennent après l'avoir précédemment quitté.

Voilà pour la définition. Ce phénomène est mondial. Chaque pays a un terme pour désigner le "Tanguy".

Des personnes de d'autres cultures disaient que la culture québécoise et la pression sociale poussaient trop rapidement les jeunes à sortir du cadre familial. Un papa grec ajoutait qu'il était tout à fait normal que son fils de 27 ans non marié soit toujours à la maison. En Italie, 40% des jeunes hommes de 30 à 34 ans seraient toujours chez leurs parents.

Sommes-nous effectivement trop pressés de voler de nos propres ailes? Que penser des Tanguy? Ou est la limite entre aider son enfant à partir dans la vie et l'entretenir parce qu'il est juste trop bien? 

revenir en haut

mariasu

Inscrit le :
03 juin 2010

Posté le: 24 novembre 2010 13:49:09 EST   Citer
ben je sais pas là mais il me semble que rendu a 30 ans t'es capable d'avoir ton chez toi!
je suis partie de chez mes parents a 18 ans.... c'est tres jeune mais moi j'en avais mon truck d'avoir des comptes a rendre! Je peux juste pas imaginer qu'à 30 ans quelqu'un soit encore a l'aise chez ses parents, ca me rentre pas dans la tête! Cela dit, mes enfants seront toujours chez eux dans ma maison, ils seront toujours les bienvenus sauf que je pense qu'ils vont ressentir le besoins d'indépendance assez tot. 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
19 janv. 2010

Posté le: 24 novembre 2010 13:53:18 EST   Citer
Je pense qu'il faut faire attention et ne pas comparer des pommes avec des oranges. Dans plusieurs cultures, il est normal qu'un jeune reste avec ses parents jusqu'au jour de son mariage (et même après), mais dès que ce jeune est en âge de gagner sa vie, son salaire contribue aux dépenses de la famille. Ce jeune ne se fait pas "entretenir" par ses parents. La cohabitation a alors de gros avantages pour tout le monde.

J'ai un oncle qui a toujours habité avec ses parents jusqu'à leur décès. Il a reprit la ferme familiale... graduellement, il est devenu le pourvoyeur de ses parents. C'est un modèle familial qui se fait de plus en plus rare au Québec, mais qui était très courrant il n'y a pas si longtemps.

Pour ce qui est des vrais Tanguy... je pense qu'une fois les études finies (et là je ne parle pas du post doctorat, on s'entend), une fois que le jeune est un adulte capable de gagner sa vie, il n'y a pas de raison de l'entrenir. Si la cohabitation est agréable pour tout le monde, je ne vois pas de problèmes à continuer, mais je pense qu'il est préférable que le jeune soit traité en adulte et ait les mêmes responsabilités que les autres adultes de la maison, autant au niveau financier qu'au niveau des tâches à faire.  

revenir en haut

Patchoullie1977

Inscrit le :
23 août 2009

Posté le: 24 novembre 2010 14:04:26 EST   Citer
Weeza a écrit
Je pense qu'il faut faire attention et ne pas comparer des pommes avec des oranges. Dans plusieurs cultures, il est normal qu'un jeune reste avec ses parents jusqu'au jour de son mariage (et même après), mais dès que ce jeune est en âge de gagner sa vie, son salaire contribue aux dépenses de la famille. Ce jeune ne se fait pas "entretenir" par ses parents. La cohabitation a alors de gros avantages pour tout le monde.


Je suis tout à fait consciente qu'autre culture, autres moeurs! Effectivement, certaines cultures sont toujours calquées sur le modèle on se marie, on part de la maison, on fonde son propre foyer! Je ne remets pas en cause ce fait. Pas plus que je ne le juge.

Mais ne vient-il pas un moment ou les parents ont envie de penser à eux? N'est-il pas dans la logique des choses que les enfants quittent leurs parents pour devenir indépendants. Surtout quand le jeune a tous les outils et toutes les ressources?  
Lilypie Fifth Birthday tickers

Lilypie First Birthday tickers

revenir en haut

zen_2009

Inscrit le :
03 mai 2010

Posté le: 24 novembre 2010 14:29:34 EST   Citer
mon frere 26 ans habite avec sa blonde 27 ans chez ma mere dans la maison familliale......


ils mettens de l'argent de coter pour partir en maison mon frere travail chez futur shop ma belle soeur pour yves rocher ...

il pai une pension...

pour moi qui es partie a 17 ans jy comprend rien..mais pour eux ses un arrengement parfait 

revenir en haut

La louve

Inscrit le :
13 avr. 2005

Posté le: 24 novembre 2010 15:31:46 EST   Citer
Il y a une grosse différence entre cohabiter avec ses parents et être dépendant de ses parents.

Si un jeune adulte est autonome, travaillant, fait sa part dans la maison et que chacun y trouve son compte, je n'y vois aucun problème.

Si le jeune adulte reste là sans participer un minimum à son entretien, qu'il "exploite" ses parents pour perpétuer un mode de vie d'enfant libre de toute responsabilité... LÀ j'y vois un sérieux problème. 

revenir en haut

Rachelle26

Inscrit le :
12 avr. 2005

Posté le: 24 novembre 2010 19:15:02 EST   Citer
Je seconde La Louve!


On croit souvent que se sont les enfants qui refusent de partir, mais parfois se sont les parents qui eux-même ne sont pas capable de couper le corde avec leurs enfants, et qui serait prêt à quitter le confort du foyer familial lorsque tu n'as pas de loyer à payer, épicerie à payer et qu'on fait même ton ménage Laughing  
Rachelle

revenir en haut

Mireille3

Inscrit le :
22 août 2010

Posté le: 25 novembre 2010 08:34:33 EST   Citer
MOi j'ne connais qui sont parti dans la trentaine de chez leur parent mais direct en maison.
MOi je suis parti à 18 ans, j'étais enceinte à 19 alors... mes parent avait commencé à me faire payer pension à la maison. C important d'apprendre à se débrouiller seul aussi, sinon ouf, ça va être dûr parti de chez papa et maman.
IL y en a qui ont tout cuit dans le bec, tout payer et le jour ou là, papa et maman se tanne et ne paye plus, ne savent plus quoi faire.
Perso, j'espère bien que mes enfants auront leur chez eux rendu à 30 ans. Je vais toujours les aimer mais tsé pour moi, 30 ans, tu es capable d'avoir ton chez toi et payer tes factures.
C mon opinion en tk. 
Daisypath Friendshia href=Lilypie - Personal pictureLilypie Kids Birthday tickersLilypie - Personal pictureLilypie Fourth Birthday tickersLilypie - Personal pictureLilypie Kids Birthday tickers

revenir en haut

dlas

Inscrit le :
28 déc. 2007

Posté le: 25 novembre 2010 09:42:17 EST   Citer
Je suis parti de chez mes parents à 30 ans passé... On cohabitait bien, ils ne m'entretenaient pas et je leur payais la pension demandée sans bronché... Bien sur, ma mère s'inquiétait quand je ne rentrais pas, mais là elle s'inquiète quand je reviens à la maison l'hiver! On ne la changera pas! Je payais mes factures (cellulaire) et j'aidais pour celles que j'utilisais à la maison (câble, internet, hydro, épicerie). Je ne me suis jamais senti un boulet pour mes parents.

Je ne vois pas pourquoi je me serais mise dans la M**** avec le salaire que je faisais dans le logement insalubre et hors de prix que j'aurais pu me trouver (j'étais à Montréal), à vivre à crédit car les électro-ménagers, ben j'ai pas les moyens de me les payer cash.

Là, je suis avec mon chum (qui est parti de chez ses parents à 27 ans, pour y revenir à 36 pendant quelques mois), nos deux enfants, dans notre maison avec nos meubles à nous (rien à crédit). Moins de 5 ans après avoir quitter la cellule familiale. Merci épargne!

Je crois que si l'arrangement satisfait les deux parties, c'est correct. Par contre, quand l'abus se fait sentir (autant d'un côté que de l'autre), il faudrait penser à quitter ou à faire quitter.

Oui, j'ai songé souvent à quitter, trouver mon nid à moi... Mais pas à n'importe quel prix ou pour n'importe quoi.  
Lilypie First Birthday tickers
Lilypie Third Birthday tickers

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
05 oct. 2010

Posté le: 26 novembre 2010 11:39:25 EST   Citer
Comme il a été dit, je crois que si cela devient une cohabitation où "l'enfant" fait sa part financière et ménagère et où les parents considèrent leur enfant comme un adulte et le responsabilise, c'est correct.

Quand je vois des gens de plus de 20 ans qui ont terminé leurs études ou encore qui travaillent plusieurs heures par semaine, qui ne payent pas de pension et qui plutôt que d'épargner, se paient des articles, consommations et sorties hors de prix constamment (j'exclus les voyages), au point où leur compte en banque est souvent près de 0$; je me dis qu'ils vont prendre toute une débarque le jour où ils vont devoir payer leur loyer, leurs factures, etc.

Je suis allée en appartement lors de mon entrée à l'université (19 ans) car j'ai décidé d'étudier dans une autre région et je payais moi-même mon loyer, mon épicerie, mes loisirs, mon transport, mes études, etc. Je travaillais 40 heures par semaine l'été et j'essayais de travailler au moins 10 heures par semaine pendant l'année scolaire à des salaires pas toujours élevées. J'ai appris à dépenser intelligemment. Je planifiais mes épiceries, il m'est même arrivé de faire une épicerie à 25$ pour 2 semaines! Au fil des ans, mon salaire a augmenté (à cause de mes études) et j'ai continué à dépensé intelligemment, ce qui m'a permis de mettre beaucoup d'argent de côté!

Parallèlement à cela, j'ai une amie qui habitait chez ses parents. Ses revenus étaient semblables aux miens, mais ses dépenses étaient beaucoup moins élevées puisqu'elle ne payait pas de pension, ni ses études. Et pourtant, elle était toujours cassée! Elle flambait en vêtements, drogue, alcool, sorties... Le pire c'est que même lorsqu'elle prévoyait un gros projet (comme faire un voyage), elle n'arrivait pas à épargner. Elle poursuivait son rythme de dépenses et l'été arrivé, elle se prenait une marge de crédit pour pouvoir payer son voyage! 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
19 mars 2011

Posté le: 2 mai 2011 07:54:20 EDT   Citer
dès que je suis devenue mère je payais tout moitié-moitié avec mon père (à 16etdemi). et à 17ans je restait seule chez moi. J'avais besoins de cet indépendance pour partir ma famille (je voulais pas non plus brimer mon père dans sa vie).

Quand mes enfants seront grand... j'ai aucune idée!

Tout dépend de la personnalité de chacun d'entre eux...

Mais j'aime beaucoup la manière de Louve de voir ça. Smile  

revenir en haut

caro-lune

Inscrit le :
13 févr. 2006

Posté le: 2 mai 2011 08:04:57 EDT   Citer
Je vais dans le même sens que La Louve . 

revenir en haut

Maxal

Inscrit le :
29 déc. 2010

Posté le: 2 mai 2011 08:50:08 EDT   Citer
Moi je suis tout-à-fait pour les Tanguys, à condition que chacun, parents et enfants, se respectent mutuellement. Je trouve ça sain et gentil de la part des parents que de laisser leur jeune qui a terminé ses études vivre à la maison question de se ramasser de quoi se payer une maison ou un condo.

Mais bon pour que telle chose fonctionne, il faut que les deux parties s'entendent. Alors tant que l'arrangement convient à tout le monde, pourquoi pas? 

revenir en haut

lulie27

Inscrit le :
02 févr. 2009

Posté le: 2 mai 2011 09:26:58 EDT   Citer
Je crois qu'en partant, c'est un peu un faux débat. Je m'explique: bien souvent, ceux qui sont contre les tanguy sont des gens qui ont quitté tôt le nid familial car ils ne s'y sentaient plus bien. Et ce, pour toutes sortes de raisons, que ce soit une grossesse, le goût d'indépendance, ne pas rendre de comptes à ses parents ou encore la mésentente avec eux. Alors qu'en général, les gens en accord ont parfois expérimenté la situation et tout s'est déroulé dans l'harmonie.

Moi, j'ai quitté la maison à 19 ans pour mes études universitaires (à l'extérieur de la région) et j'ai travaillé pour payer mes études. Mes parents m'aidaient tout de même financièrement pour le logement. Je suis retournée habiter chez eux par la suite et ils m'ont aidé à élevé mon enfant pendant 2 ans. Je faisais largement ma contribution tant au niveau financier que des tâches. Nous étions très bien dans ce modèle, mais ça "achalait" les gens autour de nous. Un jour, j'ai eu envie de quitter avec mon nouvel amoureux et ça fait maintenant quelques années. Je suis toujours très près de mes parents car il n'y a jamais eu de tension. Mon frère par contre, a quitté à 17 ans pour ne plus jamais y retourner. Il est contre les tanguy, mais dans le fond je crois que ce n'était pas fait pour lui, tout simplement. 

revenir en haut

Anna Banana

Inscrit le :
28 sept. 2009

Posté le: 2 mai 2011 10:00:51 EDT   Citer
Je suis partie de chez ma mère à l'âge de 20 ans, j'étais encore aux études mais j'avais un emploi d'étudiante à temps partiel et mon chum était sur le marché du travail. On s'est pris un appart. J'avais envie et j'avais besoin de me faire mon propre nid pour mon couple. Personnellement, je ne sais pas trop si j'aurais été à l'aise de rester chez mes parents une fois mes études terminées et en ayant un emploi ... Je me dis qu'il vient un temps dans la vie où on doit voler de nos propres ailes et laisser nos parents se retrouver comme couple. 
Lilypie Kids Birthday tickers

Lilypie Third Birthday tickers

Votre réglette en signature pour les forums et vos emails

revenir en haut

Enirak03

Inscrit le :
19 déc. 2007

Posté le: 7 mai 2011 11:05:33 EDT   Citer
Il faut pas tout mettre les oeufs dans le même panier...

Je suis une personne souffrant de colites ulcéreuses. J'ai été TRÈS malade pendant plus de 5 ans (je suis mieux depuis 2 ans seulement). Impossible ou presque pour moi d'avoir une job 40h/semaine.

Je suis partie de chez mes parents pour vivre avec moi chum alors que j'avais 22 ans. Près de 4 ans plus tard, j'étais enceinte de 5 mois ½ et il m'a laissé pour une autre. Avec ma job de caissière, entre 20 et 38h/semaine dépendamment de l'achalandage (disons 25h/semaines comme moyenne annuelle), impossible pour moi d'avoir MON logement. Je suis donc retournée vivre chez mes parents, dans un 5½ avec mon frère et ma soeur qui avaient alors 16 et 20 ans.

Présentement, on est à la recherche d'une maison. Mon frère volera bientôt de ses propres ailes (il attend de voir si son prêt passe à la caisse pour une maison pré-usinée) alors on voudrait une maison où on pourrait me faire un logement dans le sous-sol pour moi et ma fille (à tout le moins un coin cuisine sans nécessairement un poêle, un salon, une salle de bain et 2 chambres) et le haut pour mes parents et ma soeur. Comme ça, mes parents sont aussi gagnants car ils auraient une maison (on payerait 60-40 ou quelque chose du genre). Ma mère est aussi la gardienne de ma fille. De plus, j'ai toujours payée une pension à mes parents (même si pas énorme) alors ça les aide monétairement aussi. 
Karine et Naomie

revenir en haut

saralexis

Inscrit le :
26 mai 2009

Posté le: 7 mai 2011 22:49:38 EDT   Citer
Je vais dans le meme sens que plusieurs autres : il y a une différence entre un ''Tanguy'' et de la cohabitation. Si l'enfant va à l'école, c'est une bonne raison. Si par contre il n'y va plus alors moi je dis qu'il devrait soit demenager ou payer une pension. Ca me hérisse les poils de voir du monde de 30 ans qui restent chez moman-popa, travaillent a 50000$ par année et ne donne pas une cene, qui profitent des parents finalement! Ca, je dis NON. Mais si c'est un partage équitable et que tout le monde est heureux, why not? Personnellement je suis partie a 22 ans (ce que je considèrais tard), revenue a 25 ans (divorce... et aux etudes), repartie a 27 ans. je considère que ma mere m'a beaucoup aidé et que j'ai été CHANCEUSE de pouvoir retourner, elle aurait tres bien pu refuser et j'aurais compris. Mais autant j'ai apprécié l'aide, autant j'ai trouvé ca dur de retourner. Disons que je ne manque pas la vie avec maman, j'aime bien avoir ma maison! 

revenir en haut

Maxal

Inscrit le :
29 déc. 2010

Posté le: 8 mai 2011 07:26:15 EDT   Citer
saralexis a écrit
Je vais dans le meme sens que plusieurs autres : il y a une différence entre un ''Tanguy'' et de la cohabitation. Si l'enfant va à l'école, c'est une bonne raison. Si par contre il n'y va plus alors moi je dis qu'il devrait soit demenager ou payer une pension. Ca me hérisse les poils de voir du monde de 30 ans qui restent chez moman-popa, travaillent a 50000$ par année et ne donne pas une cene, qui profitent des parents finalement! Ca, je dis NON. Mais si c'est un partage équitable et que tout le monde est heureux, why not? Personnellement je suis partie a 22 ans (ce que je considèrais tard), revenue a 25 ans (divorce... et aux etudes), repartie a 27 ans. je considère que ma mere m'a beaucoup aidé et que j'ai été CHANCEUSE de pouvoir retourner, elle aurait tres bien pu refuser et j'aurais compris. Mais autant j'ai apprécié l'aide, autant j'ai trouvé ca dur de retourner. Disons que je ne manque pas la vie avec maman, j'aime bien avoir ma maison! 


C'est du profitage seulement si les parents sont en désaccord, mais n'arrivent pas à le formuler... Je connais plusieurs Tanguys et non, ils ne paient pas de pension. C'est comme ça et tout le monde est content. Je pense que les parents concernés seraient insultés de recevoir une pension: ce n'est pas ds leurs valeurs. 

revenir en haut

Calipso

Inscrit le :
17 juin 2008

Posté le: 8 mai 2011 10:12:04 EDT   Citer
Effectivement, si tout le monde vit bien avec ça, on n'a pas vraiment à juger le choix de la famille.
Mais personnellement, si la situation se présentait, je pense que je me questionnerais sur ma job de parent.
Le travail d'un parent est d'accompagner son enfant avec amour et à son rythme vers l'indépendance et l'autonomie. C'est sûr qu'aujourd'hui on poursuit souvent de longues études et tous les enfants n'ont pas le même rythme non plus...Mais avoir un adulte de plus de 30 ans vivre à nos crochets sans aucune participation à la vie familiale, je pense que je regarderai ça davantage comme un échec plutôt qu'une réussite.
Je ne parle pas d'un coup dur de la vie, d'une 'bad luck' qui pousse nos enfants à revenir temporairement vers le nid familial, mais un enfant qui squattent chez les parents alors qu'il est financièrement autonome, non merci. Une maison ou chacun a son espace privé et indépendant ok, mais attendre après maman pour qu'elle fasse la cuisine ou lave son linge, en rentrant du boulot, ishhhh. Pas sûr.  
Mes parents ont toujours été là pour nous donner un coup de pouce et nous aider à partir dans la vie, mais de là à faire des économies sur leur dos, si on a parfaitement les moyens de faire autrement je trouve ça un peu irresponsable comme attitude.     
if it's good it's ok, but if it's bad, it's not good.
Anonyme

revenir en haut

Maxal

Inscrit le :
29 déc. 2010

Posté le: 8 mai 2011 14:42:34 EDT   Citer
Calipso a écrit
Effectivement, si tout le monde vit bien avec ça, on n'a pas vraiment à juger le choix de la famille.
Mais personnellement, si la situation se présentait, je pense que je me questionnerais sur ma job de parent.
Le travail d'un parent est d'accompagner son enfant avec amour et à son rythme vers l'indépendance et l'autonomie. C'est sûr qu'aujourd'hui on poursuit souvent de longues études et tous les enfants n'ont pas le même rythme non plus...Mais avoir un adulte de plus de 30 ans vivre à nos crochets sans aucune participation à la vie familiale, je pense que je regarderai ça davantage comme un échec plutôt qu'une réussite.
Je ne parle pas d'un coup dur de la vie, d'une 'bad luck' qui pousse nos enfants à revenir temporairement vers le nid familial, mais un enfant qui squattent chez les parents alors qu'il est financièrement autonome, non merci. Une maison ou chacun a son espace privé et indépendant ok, mais attendre après maman pour qu'elle fasse la cuisine ou lave son linge, en rentrant du boulot, ishhhh. Pas sûr.  
Mes parents ont toujours été là pour nous donner un coup de pouce et nous aider à partir dans la vie, mais de là à faire des économies sur leur dos, si on a parfaitement les moyens de faire autrement je trouve ça un peu irresponsable comme attitude.     


Tu sais, il y a des parents qui ne pensent pas de cette façon. Il y en a pour qui il est inpensable que leurs enfants quittent si ce n'est pas pour aller fonder une famille de leur côté. C'est parents-là ne voient pas la situation comme un échec, mais comme normal. Pourquoi leurs enfants partiraient? Ils sont biens, tout le monde est bien, les parents les premiers.

Il y a différentes façons de vivre une vie et dans mon livre à moi, il y a bien pire qu'être un Tanguy Wink 

revenir en haut

Bébiz

Inscrit le :
27 sept. 2008

Posté le: 8 mai 2011 20:39:48 EDT   Citer
Dur à dire si je suis pour ou contre...

Ma mère c'est divorcé et à retourné vivre chez ses parents vers 34-35ans. Elle y a resté pendant plus de 15ans. Oui, elle payait pension (300$/mois, WOW!) puis un petit surplus sur l'épicerie et elle chialait!!!! Elle ne réussissait pas à arriver Surprised . eeeeeeeeee, c'est qu'à travaillait chez Bombardier!!! Faut dire que maintenant, elle gagne facilement 40 000$ par année, est seule dans son petit logement et n'arrive pas encore, alors... Rolling Eyes Faut dire que ce sont mes grands-parents qui me gardaient, qui m'amenait à l'école et qui m'ont élevé. J'ai toujours considéré mes grands-parents comme mes VRAIES parents et même encore aujourd'hui.

Je n'ai rien contre ceux et celles qui retournent chez leur parents, mais temporairement. Genre pour mieux se repartir dans le vie, finir leurs études sans se ruiner avec toutes les dépenses relié à la vie quotidienne, etc. Mais de là à rester avec eux, partager les mêmes pièces de la maison indéfinément... pas certaine!

Par contre, ceux qui ce prenne une maison "multi-générations", je les admires. Je parle par multi-générations un étage ou un espace dédié pour chaque membre de la famille. Genre un logement pour chacun ou tout le monde y trouve son compte!!!!! Wink  


On pense souvent au suicide pour trouver un soulagement à sa douleur. On ne veut pas mourir mais arrêter de souffrir. Souvenez-vous que le soulagement est une sensation. Et vous devez être vivant pour la ressentir. Vous ne sentirez pas le soulagement que vous cherchez si désespérément, si vous êtes mort.
Source : http://www.barbery.net/psy/suicide/lisezceci.htm

revenir en haut

Répondre au message

Suivez-nous

  • Facebook
  • Twitter
  • Forum Forum 91 341
  • RSS

Mamanpourlavie.tv

Choisir des jouets pour les 0-2 ans - Vidéo

18176 vues / 0 commentaires

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!