Imprimer Fermer
Finances

Les impôts des parents

Prestation universelle pour enfants

Le 1er janvier 2015, la PUGE a été élargie pour inclure une nouvelle prestation pour les enfants âgés de 6 à 17 ans, et les versements que les parents reçoivent pour les enfants âgés de moins de 6 ans ont été augmentés. Pour les enfants de moins de six ans, il est passé de 100 $ à 160 $ par mois et s’établit à 60 $ par mois pour les enfants de moins de dix-huit ans. De plus, certains contribuables dont le revenu était trop élevé pour obtenir la prestation fiscale pour enfants du Canada peuvent désormais en faire la demande.

Néanmoins, cette PUGE bonifiée remplace un crédit d’impôt non remboursable pour enfants de moins de 18 ans, un crédit qui représentait une diminution nette d’impôt de 344,25 $ par enfant (ou de 287,45 $ par enfant pour les résidents du Québec, en raison de l’abattement fédéral). En outre, plusieurs économistes ont dénoncé la PUGE bonifiée et il se pourrait en effet que ces nouvelles mesures vous nuisent, contrairement à ce qui était promis.

Comme la PUGE est imposable, les mères monoparentales peuvent inclure ce montant dans le revenu de l’enfant si c’est plus avantageux pour elles.

Équilibre entre revenu et prestations

Les prestations familiales diminuent à mesure que votre salaire augmente. Il se peut donc qu’une augmentation de salaire ne change rien à votre situation financière globale.

Éviter les mauvaises surprises

On pense aux impôts autour du mois de mars et avril et quand il arrive des changements dans notre situation familiale. Au mois de juillet, les deux pieds dans le sable, on y pense moins. Pourtant il faudrait continuer de se tenir au courant des annonces fiscales gouvernementales durant toute l’année pour éviter les mauvaises surprises l’année suivante.

Les parents ont énormément de choses à faire et ne pensent pas toujours à communiquer avec le gouvernement, mais quand on se sépare ou quand on a été avec un conjoint depuis un an, par exemple, il faut faire part de ces changements aux ministères concernés. De cette façon, vous éviterez de devoir beaucoup d’argent plus tard.

Activités sportives et artistiques

Les gouvernements ont prévu un incitatif pour favoriser la pratique des activités sportives et artistiques des enfants, mais il ne rembourse pas la totalité des activités. Pour les enfants de moins de 16 ans, le crédit alloué peut aller jusqu’à 1 000 $ par année. Pour les activités artistiques des enfants, un montant maximal de 500 $ par enfant est alloué pour les frais payés. Pour réclamer ces montants, il vous faut des reçus officiels, ce ne sont pas toutes les activités qui donnent droit à ce fameux reçu. Il faut aussi garder à l’esprit que ces montants sont des crédits d’impôt non remboursables. Ils diminuent donc l’impôt à payer.

REEE

Les régimes d’épargne études ne changent rien dans la déclaration d’impôt des parents pendant qu’ils l’investissent, mais quand l’enfant le retirera, il sera inclus dans ses revenus. À ce moment, la partie investie par les parents ne sera pas imposable, c’est la portion des revenus générés et la subvention canadienne qui le sera. Vous n’avez donc pas besoin de vos reçus de REEE pour faire vos déclarations.

Par Marie-Eve Bourassa, Anne Costisella

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Les couches lavables - Vidéo

23051 vues / 13 commentaires

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires