Imprimer Fermer
Garderies

Socialisation et conflits à la garderie

Votre enfant est en contact avec plusieurs enfants à la garderie. Certains avec qui il a du plaisir, d’autres avec qui c’est plus difficile. Et parfois, c’est avec le même ami!

Un apprentissage qui se fait graduellement, étape par étape!

Moins de 12 mois
Le tout-petit est un être particulièrement égocentrique. Sa principale préoccupation est que ses besoins, affectifs et physiques surtout, soient comblés. Son intérêt se développe pour les gens qui répondent à ces besoins. Il regarde son éducatrice et se dit : « Je t’aime parce que tu me câlines, me donnes à manger et changes ma couche, voilà! » La vie est simple!

L’intérêt pour les autres bébés tient davantage de la curiosité que d’un désir de socialisation. Il est fasciné par le visage humain, par le mouvement. Vous comprendrez alors pourquoi il a tant d’intérêt à regarder ses autres amis à la garderie. Les conflits sont plutôt rares! Sauf pour les petits précoces qui se promènent et qui ont des amis dans leur chemin.

Les éducatrices de ce groupe d’âge travaillent beaucoup plus en prévention qu’en intervention, à aménager l’espace pour qu’il permette à chacun de découvrir son environnement en toute sécurité sans risquer de blesser un autre ami. Et si cela survient, on console et on soigne, tout simplement!

1 à 3 ans
L’enfant s’intéresse de plus en plus aux jouets et il éprouve une fascination toute particulière pour ceux qui sont en action, donc inévitablement dans les mains d’un autre ami! L’enfant de cet âge s’intéresse aux autres encore ici par intérêt plus personnel que par désir d’entrer en contact. Il regarde l’autre parce qu’il a dans les mains un jouet qu’il convoite. Et le conflit survient quand il enlève ou se fait enlever le jouet en question.

Comme l’enfant est aussi en phase d’affirmation, les « non », les cris, les coups et les morsures sont aussi à leur apogée ce qui rend la vie en groupe parfois difficile. La socialisation s’amorce tout de même par ce qu’on appelle des « jeux parallèles » où les enfants s’intéressant à la même activité la reproduisent l’un à côté de l’autre plutôt que l’un avec l’autre.

Les éducatrices de ce groupe d’âge favorisent les interventions où l’enfant doit attendre son tour s’il veut un jouet, ou encore doit se retirer quelques minutes du groupe puis réparer son geste par des excuses ou un câlin s’il a blessé un ami.

3 à 5 ans
C’est l’âge où les amis prennent toute leur importance. Ils se valorisent en leur présence, ils s’identifient l’un à l’autre (« Charlotte et moi, on a une robe pareille! »), ils se retrouvent et deviennent complices à travers leurs intérêts communs et sont capables de collaboration.

Comme les amis sont plus présents et importants dans leurs jeux et activités, les conflits font aussi davantage partie de leur vie. Ce n’est pas rare d’entendre des : « T’es pas gentil, t’es plus mon ami! » dans les groupes des 3 à 5 ans en garderie. Et le lendemain, tout est oublié, ils sont les meilleurs amis du monde. 

En cas de conflits, les éducatrices de ces groupes d’âge favorisent la recherche de solutions qui conviennent aux deux parties impliquées, une prise de conscience des notions de bien et de mal, et des gestes de réparation ou de réconciliation.
Solène Bourque

Psychoéducatrice

Solène Bourque est psychoéducatrice, auteure et enseignante en éducation spécialisée. Elle est également la fière maman de deux enfants de 11 et 13 ans. Depuis 2010, elle a publié huit ouvrages éducatifs pour parents et intervenants et signe aussi des articles pour différents magazines s’adressant aux parents.

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Etienne Boulay dans son quotidien

19404 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires