Désir d'enfant

Avoir un enfant seule

Vouloir un enfant, c’est bien beau, mais parfois la vie ne met pas de prince charmant sur notre chemin. Que doit-on faire alors? Abandonner son rêve ou sortir des sentiers battus?

Pour beaucoup de femmes pour qui la quarantaine approche, l’espoir d’avoir un enfant se réduit comme peau de chagrin à mesure que le temps passe. Certaines abdiquent, d’autres accélèrent les rencontres et quelques-unes, enfin, se demandent pourquoi elles ne pourraient pas l’avoir seule, cet enfant. Voici donc de quoi réfléchir pour celles qui envisagent la monoparentalité volontaire.

Quand on n’a plus le choix

Parfois, les femmes n’ont plus le choix d’envisager la maternité en solo. Des échecs amoureux à répétition, une vie professionnelle qui ne permet pas les rencontres à l’âge où tout le monde s’est casé… Pour certaines femmes, il semble que ce soit la vie qui s’est chargée de les mener à la mi-trentaine ou à la quarantaine sans mettre de Prince charmant sur leur chemin.

Chez d’autres femmes, l’envie d’avoir des enfants n’a jamais pointé son nez jusque-là, et cette envie soudaine repousse le genre d’hommes qu’elles ont toujours fréquentés. Il y a aussi des femmes qui n’ont pas tellement envie de vivre en couple, mais qui ont envie de s’occuper d’un enfant et qui ont beaucoup d’amour à lui donner.

Dans tous ces cas, ces femmes sont au pied du mur et doivent prendre une décision réfléchie malgré le tic tac affolant de leur horloge biologique.

Les options

Plusieurs options s’offrent aux femmes qui veulent un enfant seules. Certaines, même si c’est encore très tabou, choisissent d’avoir un enfant avec un ami qui veut bien voir son enfant grandir, mais qui n’est pas très chaud à l’idée d’avoir une famille. Ces femmes peuvent concevoir un enfant de manière naturelle, idéalement après avoir passé des tests d’ITS. Cette option est la plus délicate puisqu’il est possible que le père biologique décide de s’impliquer à un moment ou à un autre de la vie de l’enfant. Il est plus prudent de remplir des papiers légaux et de faire appel à un ami de confiance que vous connaissez depuis longtemps.

Il est aussi possible de faire appel à une banque de sperme. Dans ce cas, plusieurs choix s’offrent à vous. Tout d’abord, vous pouvez choisir une banque québécoise où le donneur sera choisi pour vous, en fonction de votre profil. Vous pouvez aussi trouver des cliniques de don de sperme dans le reste du Canada ou à l’étranger. Dans ce cas, vous pourrez choisir votre donneur à partir de certaines données qu’il autorise à partager comme la couleur de ses yeux et une photo de lui, quand il était enfant.

Une fois que vous l‘aurez reçu, il est possible de vous inséminer vous-même à la maison, en prenant votre température et en vous fiant à votre calendrier pour avoir les meilleures chances de tomber enceinte. Pour de meilleures chances encore, et parce que les dons de sperme ne sont pas gratuits pour les utilisatrices (entre 500 $ et 1000 $), vous pouvez faire appel à une clinique de fertilité qui mettra toutes les chances de votre côté.

Vous pouvez également adopter un enfant d’ici ou d’ailleurs, même si vous êtes seule.

Les conséquences

Évidemment, avoir un enfant est la plus belle chose qui soit, mais avoir un enfant seule soulève beaucoup de questionnements. Celles qui choisissent de se lancer dans cette aventure doivent être prêtes à faire beaucoup de sacrifices et à faire face à leurs proches.

Il faut d’abord savoir qu’une mère monoparentale a toutes les responsabilités. Elle doit se lever seule la nuit, changer toutes les couches, emmener bébé partout avec elle, prendre tous les congés de maladie, trouver le service de garde et prendre toutes les décisions. Être mère monoparentale est tout un mandat, surtout quand l’enfant est très jeune, mais c’est possible. Il faut seulement en prendre conscience. Il faut aussi être bien entourée et pouvoir compter sur des proches en cas d’urgence. Enfin, il faut tenir compte du fait que vous aurez plus de 60 ans quand votre enfant sera dans la vingtaine.

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Cette semaine

Commentaires

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

9 émois avant toi - épisode 5 - Sexe ou amitié?

7614 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires