Imprimer Fermer
Blogues

La conciliation travail-famille de Danièle Henkel

« La conciliation travail-famille? Vous voulez qu'on en parle? Je vais vous dire : j'en ai marrrrrrrre de parler de ce sujet! On me pose souvent la question. Je pense qu'il faut changer ce terme et arrêter d'en parler de cette façon! »

La réaction de Mme Henkel m'a prise de court. Jeudi dernier, j'étais au lancement de la nouvelle gamme de produits de beauté éponyme de l'ex-dragonne. Neuf produits de beauté aux noms aussi doux que leur emballage ont été introduits sur le marché (c'est-à-dire partout en pharmacie et en ligne) par la dame et son équipe.

Je dis dame car lorsqu'on se retrouve face à face avec Danièle Henkel, c'est ce qui frappe : son élégance. Sa classe. Zéro snob, elle m'accueille en me prenant les mains et en me souriant comme si j'étais Celle qu'elle attendait. « Allo, ça va bien? Tu es contente? Tu as aimé ta matinée? » Le ton est si familial et bienveillant, je me demande si nous nous ne sommes pas déjà rencontrées.

Mais non.

Mme Henkel, femme de tête et de coeur, exerce sur moi, comme sur la centaine de journalistes et blogueuses réunies au Centre des sciences pour l'événement je le sens bien, son pouvoir magique. Un pouvoir magique qui est en fait un mélange de gentillesse, d'authenticité, d'affabilité. On se sent comme enveloppée. Son regard est franc et prévenant.

Son parcours, ses enfants

À la tête des Entreprises Danièle Henkel, qu'elle a fondées il y a vingt ans en lançant son fameux gant exfoliant Renaissance, la sexagénaire est mère de quatre enfants (trois filles et un garçon, tous maintenant âgés entre 33 et 40 ans) et plusieurs fois grand-mère. C'est d'eux, et de leur implication dans la compagnie, dont elle parle au début de sa présentation lors du lancement. Et une fois assise en tête à tête, c'est aussi d'eux dont elle parle en premier. « Ils sont maintenant la relève de l'entreprise, explique-t-elle en souriant. Ils ont beaucoup de responsabilités et moi, je suis là bien sûr, mais ce sont eux qui assurent la continuité ».

Elle ne parle pas de retraite mais elle parle volontiers de recul, de coulisses : plein de choses lui tiennent à coeur. La cause des jeunes, des femmes, des entrepreneurs, entre autres. Elle veut (et peut, maintenant) s'y consacrer davantage. « J'ai une voix et je veux l'utiliser! », lance-t-elle, les yeux brillants.

Sa conciliation

Lorsque je lui demande comment elle a pu, avec quatre enfants, lancer une entreprise dans le sous-sol de sa maison, la gérer et la faire ainsi croître, elle soupire. « La conciliation, il faut la moduler, la changer, faire ses propres choix, dit-elle. Ce qui a fonctionné pour moi ne fonctionnera pas nécessairement pour une autre. Selon nos valeurs, notre mode de vie, notre personnalité, il faut faire SES choix ».

J'essaie d'ajouter autre chose mais elle insiste : faire ses choix, c'est se foutre un peu plus de ce que les autres pensent. C'est suivre sa voix, apprendre à dire non, faire à sa tête. « Autrement dit, vous êtes plutôt badass» (traduction libre : irrévérencieuse, hors des sentiers battus), que je lui lance spontanément, étonnée par ma propre audace. Elle se met à rire : « Tout à fait! » Elle ajoute du même souffle : « Les femmes ont deux décisions importantes à prendre : quelle carrière veulent-elles, et quel partenaire de vie veulent-elles. Je crois qu'elles doivent se demander : quels sont mes rêves à moi? Est-ce qu'il y a des choses que je n'ai pas exprimées? ». 

La lutte

Quinze minutes se sont écoulées, soit le temps accordé pour l'entrevue. La file s'allonge, la relationniste me jète un regard. Avant de partir, je demande des nouvelles de sa fille cadette, Amel, atteinte d'un cancer. « Elle va bien. Je la supporte mais ce n'est pas moi qui le vit, c'est elle... », glisse-t-elle.

Un ange passe. Ses yeux se remplissent de larmes. Les miens aussi. Je suis touchée : une de mes proches vit aussi un traitement de chimiothérapie. La lutte. Le combat.

« Dites-lui qu'elle est belle! », me dit Mme Henkel au moment où je la quitte.

Je lui dirai, je lui dirai, promis.

Maman 24/7

Diplômée en journalisme et détentrice d’un MBA, Maude Goyer (alias Maman 24/7) a appris les bases de son métier dans un quotidien. Après avoir fait un détour dans l’univers des magazines féminins, elle est devenue journaliste pigiste pour diverses publications. Ses sujets de prédilection? La famille, les enfants et la parentalité. Elle s’exprime sur ces enjeux sur son blogue Maman 24/7 et à titre de chroniqueuse radio et télé ici et là. Ses deux principaux clients demeurent ses deux enfants… exigeants, imprévisibles et tout à fait adorables! Vous pouvez la suivre sur sa page Facebook et sur Twitter.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Être un parent qui s’investit

3911 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires