Blogues

Ste-Foy ou Paris - comment parler des attentats aux enfants?

Sans mot. Je suis restée sans mot lorsque Fiston, 10 ans, la bouche pleine de beurre d’arachide ce matin, m’a demandé : « Mais pourquoi c'est arrivé? Qu’est-ce qui se passe au juste? »

À la radio, il venait d’entendre les manchettes sur les attentats. La mosquée. La fusillade. L'arrestation. Le décompte des blessés, des morts... J’ai hésité : j’éteins? Je parle? J’explique? Avec quels mots? Mon hésitation n’a pas aidé la situation : elle a attiré l’attention de la plus jeune qui a rejoint son frère dans sa quête d’explications…

C’est toujours LA question lors des attentats, tragédies, conflits, guerre : quoi dire et surtout, quoi ne pas dire? Du haut de ses 10 ans, qu’est-ce que mon fils était prêt à entendre? Et ma fille de 7 ans? Comment dire le terrible et expliquer l’innommable à des enfants, purs et innocents? Comment ne pas briser la candeur, mais éveiller la conscience? Comment protéger tout en informant?

Trois règles d'or

Niki Walker, auteure de Why do we fight? Conflict, war and peace (traduction libre : Pourquoi se bagarre-t-on? Les conflits, la guerre et la paix, publié en 2013 en anglais aux éditions Owlkids Books) et auteure d’une quarantaine de livres éducatifs, m’a déjà confié en entrevue qu’il n’y avait pas de règle claire : « Cela dépend de chaque enfant, dit-elle. Certains enfants sont très sensibles et ne vivront pas bien avec quelque pensée négative que ce soit. D’autres sont empathiques. Et d’autres veulent des faits. Il faut bien connaître son enfant et juger selon son âge et son tempérament. »

Voici les trois règles d’or de Niki Walker lorsqu’il est question de parler de tragédies avec les enfants :

  • Se faire confiance. Les parents sont les mieux placés pour connaître leurs enfants : on peut choisir de donner un peu d’informations et voir comment notre enfant réagit. S’il pose des questions, on poursuit. En cas de doute, on s’abstient.
  • Avouer qu’on ne sait pas. Selon Niki Walker, il est extrêmement important de dire aux enfants qu’on « ne sait pas » lorsqu’on n’a pas de réponse. On peut alors retourner la question à son enfant et en discuter avec lui, à partir de sa propre perception. Ou partir à la recherche d’informations ensemble.
  • Rester honnête. La franchise est toujours la meilleure façon de répondre : tôt ou tard, à l’école ou ailleurs, l’enfant saura ce qui s’est passé ou découvrira les détails que vous aurez tenté de cacher… À ses questions, donc, il vaut mieux être honnête et ouvert. Mais cela ne veut pas dire que toute vérité est bonne à dire! « Le choix de termes est important » rappelle l’auteure qui précise que le parent doit servir de « filtre » pour leurs enfants.

Voici une autre piste intéressante pour ouvrir la discussion : écoutez avec vos enfants cette capsule de la Zone jeunesse de Radio-Canada puis si vous les sentez ouverts et prêts, abordez le sujet.

Évitez les superlatifs et les mots « extrêmes »

À ces conseils, Nancy Doyon, coach familial, interrogée par Mamanpourlavie.com, recommande de poser des questions, de parler de façon claire et concise et surtout, d’écouter et de réconforter les enfants. On peut choisir de limiter le temps d’écran (tablette et télévision) si on sait que des images graphiques circulent. Aussi, les deux expertes s’entendent pour dire que certains mots ou expressions sont à éviter : tous les mots « extrêmes » qui peuvent servir de catalyseurs sont à proscrire de notre discours (par exemple, les mots « les méchants », « haine », « déteste », « stupide », etc.).

Interviewée à la suite de la fusillade d’Ottawa en octobre 2014, la psychologue Sandra Mendlowitz suggère quant à elle d’adapter ses propos à l’âge de l’enfant : ainsi, selon elle, à partir de 10 ans, les enfants réalisent que le monde dans lequel ils vivent est complexe. Leurs questionnements sont plus profonds et ils exigent des réponses plus complètes. Elle souligne également qu’il faut choisir « le bon moment » pour tenir ce genre de conversations parent-enfant. « N’attendez pas l’heure du coucher », cite-t-elle en exemple.

Sur le site de l’Hôpital de Montréal pour enfants, on insiste sur le fait qu’il faut rester à l’affût des réactions et des changements de comportements de notre enfant. S’il est bouleversé, attristé, choqué, triste, son taux d’anxiété pourrait grimper. Il ne faut alors pas hésiter à consulter un professionnel de la santé.

Maman 24/7

Diplômée en journalisme et détentrice d’un MBA, Maude Goyer (alias Maman 24/7) a appris les bases de son métier dans un quotidien. Après avoir fait un détour dans l’univers des magazines féminins, elle est devenue journaliste pigiste pour diverses publications. Ses sujets de prédilection? La famille, les enfants et la parentalité. Elle s’exprime sur ces enjeux sur son blogue Maman 24/7 et à titre de chroniqueuse radio et télé ici et là. Ses deux principaux clients demeurent ses deux enfants… exigeants, imprévisibles et tout à fait adorables! Vous pouvez la suivre sur sa page Facebook et sur Twitter.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Les lutins fdmt vous offrent un ensemble sensoriel

Courrez la chance de remporter un magnifique panier cadeau bien rempli

La magie des Fêtes, c’est au Village du Père Noël que ça se passe!

Gagnez une passe familiale d’une journée valable pour la saison d’hiver 2017-2018

Gagnez votre legging Moov Activewear

Un confort et un maintien inégalés!

24 dodos avant Noël, Un compte à rebours magique!

Pour vivre l’attente du Père Noël de façon originale

Vos balades en voiture seront agréables et sécuritaires grâce à Graco

Courez la chance de remporter un siège d’auto 4Ever 4 en 1 qui s’adapte à la croissance de votre en

Vivez la magie des fêtes au Zoo Ecomuseum!

Visitez le seul zoo extérieur sur l’île de Montréal en famille.

L’environnement pour les enfants avec Fleurus!

Courez la chance de remporter 5 titres d’imageries en lien avec l’environnement!

Commentaires

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

9 émois avant toi - épisode 1 - Ben coudonc!

18241 vues / 1 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires