Blogues

Je ne veux plus crier après mes enfants

Connaissez-vous ça, sous votre toit, des matins de m…? Oui, oui, des matins de merde, n’ayons pas peur des mots.

Ces matins où les enfants, dans une conspiration machiavélique, font équipe pour déclarer la guerre aux parents? Rien ne marche. Tout tourne carré. C’est l’apocalypse. Pressés par le temps, stressés, les parents finissent par exploser.

Ça m’est arrivé cette semaine. Et j’ai crié. Fort.

Après coup, je n’étais évidemment pas fière de moi. Primo, ça n’avait rien réglé. Au contraire, les choses avaient empiré. Deuxio, je me sentais horriblement coupable. Qu’est-ce qui m’avait pris, grand Dieu, de m’époumoner ainsi?

Je me suis excusée. Il y a eu de belles réconciliations. Nous avons fait le point. Mais une fois l’épisode terminé, il n’en demeurait pas moins que je me posais de sérieuses questions quant à la tangente que prenait mon mode d’éducation. Étais-je une terrible mère, étais-je en train de me transformer en monstre? Était-ce bien là ce que je voulais léguer et montrer à mes enfants? Pensaient-ils que j’étais méchante, horrible?

Le soir même, absorbée dans mes réflexions noires pendant que je préparais le repas, mon regard s’est posé sur un livre qu’on venait de me livrer à la maison* : Parents apaisés, enfants épanouis. Sous le titre, cette petite phrase m’a achevée : Aimer mieux, crier moins.

C’est exactement ce que ça me prenait! On m’envoyait un message. Une bouée. Un phare.

Vous dire que j’ai lu le livre est un euphémisme : je l’ai dévoré.

Et ce que j’ai découvert de ce guide, écrit par la blogueuse Sheila McCraith en 2014 et publié chez nous ces derniers jours, c’est qu’il est possible de changer. Avec de la patience et de la détermination (beaucoup de détermination), chaque parent peut entreprendre la démarche proposée dans ce livre.

D’abord, ce n’est pas un livre comme les autres. Il s’agit d’un journal de bord : la mère de quatre garçons raconte comment elle a décidé, un jour, après avoir piqué une sainte colère à ses enfants devant un ouvrier médusé, d’arrêter de crier pendant 365 jours. Elle explique, avec des exemples, des anecdotes (souvent très drôles) et des trucs, comment elle y est arrivée. Son mari et leurs garçons, alors tous âgés de moins de cinq ans, ont été mis au courant du défi : si elle faisait un faux pas, un seul, le compteur était remis à zéro.

Pour s’aider, elle a démarré une page Facebook, puis un blogue, qui a finalement abouti en livre. Elle a aussi choisi un animal totem, le rhinocéros orange. Pourquoi? Parce que le rhino gris est « un animal tenace et vigoureux, qui est naturellement paisible, mais adopte un comportement agressif quand il est provoqué » explique-t-elle dans les premières pages de son guide de 208 pages, alors que le rhino orange est un « personnage déterminé et énergique qui choisit de ne pas charger avec des mots et préfère rester calme, affectueux et chaleureux lorsqu’on le provoque ». Sheila McCraith a donc décidé de passer de rhino gris à rhino orange en un an.

Dans son livre, elle propose un « programme de trente jours » pour cesser les cris. L’auteure ne prétend pas détenir la Vérité. Elle avertit d’ailleurs les lecteurs au début du premier chapitre : « La première étape pour crier moins est de savoir qu’aucune obligation n’est autorisée pendant la lecture ». Bref, Sheila McCraith ne veut surtout pas qu’on se mette en colère parce qu’on n’est pas en train de faire ce qu’on « devrait » faire (selon les livres, les experts, les voisins, bref, la société entière).

Parmi la centaine de trucs proposés dans le livre, voici ceux que, spontanément, je retiens (et met en pratique) : chantez vos émotions (« je ne suis pas contente, comme je ne suis pas contente, la la lèèère »); configurez votre téléphone pour vous rappeler de ne pas crier (toutes les trente minutes, disons); hurlez dans un placard parce que les vêtements n’éprouvent pas de sentiment, les enfants oui; fermez les yeux et imaginez-vous sur une plage, un cocktail à la main et expliquez à vos enfants où vous allez, dites « Maman est à Cuba! », ce qui signifie que vous avez besoin d’une pause; dites à vos enfants « vous êtes des enfants, vous êtes mes enfants et je vous aime »; allumez des chandelles; mettez votre tête dans le frigo…

Le verdict? Il est un peu tôt pour moi, mais disons que je me sens plus zen. Et les enfants sont assurément plus attentifs et plus sereins. Quant à Sheila, elle n’a pas crié du tout pendant 520 jours consécutifs. L’histoire ne dit pas à quel moment elle a craqué… Mais on s’en fout. Au bout de l’exercice, elle a confié que « sa maison est plus calme, les enfants répondent plus rapidement, les crises sont plus courtes – elles existent encore, ma famille n’est pas parfaite –, mais je dirais qu’en général, nous aimons tous un peu plus la vie ».

Rien que ça. Wow.

*Note : À cause de la nature de mon travail, certaines maisons d’édition m’envoient des livres qui touchent les sujets que j’aborde (enfants, parentalité, maternité).

Maman 24/7

Diplômée en journalisme et détentrice d’un MBA, Maude Goyer (alias Maman 24/7) a appris les bases de son métier dans un quotidien. Après avoir fait un détour dans l’univers des magazines féminins, elle est devenue journaliste pigiste pour diverses publications. Ses sujets de prédilection? La famille, les enfants et la parentalité. Elle s’exprime sur ces enjeux sur son blogue Maman 24/7 et à titre de chroniqueuse radio et télé ici et là. Ses deux principaux clients demeurent ses deux enfants… exigeants, imprévisibles et tout à fait adorables! Vous pouvez la suivre sur sa page Facebook et sur Twitter.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Josée Lavigueur dans son quotidien

9268 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires