Blogues

10 fausses croyances sur l’autisme

L’autisme n’est pas homogène. L’autisme a plusieurs visages. Il a plusieurs personnalités et différents eprits. Ceci dit, la neurologique des personnes autistes a des racines communes.

Ces racines sont un point de départ commun dans les branchements neurologiques, dans les connexions cérébrales. Ces racines distinguent les autistes de la masse, parfois beaucoup, parfois très peu.

Lorsqu’on parle d’autisme, il est impossible de parler pour tous. Comme tous les humains, les autistes possèdent un bagage génétique, environnemental, social, culturel qui font en sorte que leur esprit leur confère une personnalité unique. 

Au fil des années, plusieurs observations ont été faites et plusieurs conclusions en ont été tirées. Cependant, les conclusions trop hâtives ont mené à plusieurs fortes croyances bien tenaces dans la population.

L’autisme est une maladie

L’autisme n’est pas une maladie. L’autisme ne se guérit pas et ne s’attrape pas. Officiellement, l’autisme est classé parmi les troubles neuro-développementaux. Cependant, le courant actuel amène à considérer l’autisme comme une condition, une neurologie différente. Ainsi, les autistes ne sont ni atteints, ni porteurs d’autisme.

Les autistes n’ont pas d’empathie et pas d’émotions

L’empathie, les émotions et leur expression se manifestent différemment chez tous les humains et les autistes n’en font pas exception. L’empathie autistique peut parfois se manifester par des gestes ou paroles rationnelles plutôt que réconfortantes et affectueuses. Cette empathie n’est pas moindre, elle est simplement différente de ce à quoi on peut s’attendre. Les autistes possèdent la même gamme d’émotion que tous les humains.

Les autistes sont surdoués ou déficients intellectuels

Les autistes ont la même courbe d’intelligence que les non autistes avec les mêmes proportions. Certains sont donc déficients intellectuels, d’autres surdoués et entre les deux, nous retrouvons les autistes d’intelligence moyenne.

Les autistes ont des talents particuliers

Je parle ici de talents tels une mémoire exceptionnelle, du génie en calcul, etc. Certains oui, d’autres non. De manière générale, les aires cérébrales des autistes sont constituées de manière à développer certaines facultés mieux que la population générale. Il ne s’agit pas de supers pouvoirs mais, encore une fois, d’une différence neurologique.

Les autistes sont agressifs

Je pourrais ajouter : et ils ont besoin d’être médicamentés pour contrôler leur colère. Les autistes ne sont pas des personnes plus agressives que la moyenne. Les surcharges sensorielles et l’incompréhension de leurs besoins peut amener un autiste en effondrement autistique. Mais, de manière générale, ces situations peuvent être éviter avant qu’elles ne dégénèrent.

Les autistes ne sont pas autonomes

Certains oui, certains non. Ainsi, plusieurs adultes autistes mènent une vie tout à fait ordinaire de manière autonome : emploi, maison, couple, famille, etc. Le degré de soutien varie d’une personne à l’autre. Par contre, à l’heure actuelle, il subsiste encore un trop gros pourcentage d’autistes qui ne parviennent pas à une autonomie totale pour plusieurs raisons : manque de soutien, manque d’inclusion sociale, etc.

Les autistes ne regardent pas dans les yeux

Ne pas avoir de contacts visuels n’est pas une caractéristique pour être autiste. Certains autistes ont un contact visuel très franc sans difficulté, d’autres y parviennent à force de pratiquer. Pour certains autistes, le contact visuel sera très difficile, voire absent.

Les autistes vivent dans leur monde

Non, les autistes ne sont pas dans leur monde! Ils sont dans LE monde et ils sont tout à fait conscients du monde qui les entourent. Les humains sont des êtres sociaux, autistes comme non autistes.

Les enfants autistes ont besoin d’une discipline stricte

Les enfants, autistes ou non, ont besoin avant tout d’empathie, de bienveillance, de respect, de considération et d’amour pour s’épanouir pleinement.

Les autistes doivent être corrigés et traités pour être inclus socialement

Les autistes ont besoin d’être acceptés comme ils sont. Les tentatives pour changer leurs comportements et petits gestes que l’on juge inadaptés sont des atteintes à leur nature profonde. Accepter, comprendre, décoder, porter attention aux comportements et adopter une attitude empathique c’est de laisser toute la place à la pensée autistique de s’exprimer librement. Et c’est ainsi que nous verrons le vrai potentiel et la vraie nature d’une personne autiste et que nous l’aiderons à devenir une personne autonome.

Le blogue d’une maman autiste

Fondatrice du mouvement La Neurodiversité – L’autisme et les autres formes d’intelligence et du Salon de la Neurodiversité, Mélanie a reçu son diagnostic d'autisme à l'âge de 30 ans. Elle est la mère de trois enfants, dont les deux plus vieux, âgés de 6 et 4 ans, sont autistes. Elle souhaite sensibiliser la population aux différences cognitives afin qu'elles ne soient plus perçues comme des troubles neurologiques ou des maladies mentales. La neurodiversité, c’est la beauté de la vie! Chaque être vivant est différent, c’est ce qui fait de lui un être unique. Le but de ses écrits? Normaliser ce qui est normal : la différence.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Josée Lavigueur dans son quotidien

9273 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires