Imprimer Fermer
Blogues

10 choses que tu penses quand t’es une nouvelle maman

Quand tu accouches au bout de neuf mois d’attente, tu découvres que la maternité, c’est quelque chose de plus heavy que prévu. Pis en tant que nouvelle maman, ça se peut que ta façon de voir les choses soit appelée à changer.

#1 Tu penses que tu vas t’évanouir de fatigue

Pendant les premières semaines, tu expérimentes les joies du manque criant de sommeil. Et même si tu penses clairement y laisser ta peau d’une journée à l’autre et que le souvenir de ce que tu fais au quotidien est pas mal flou, tu réalises qu’on ne meurt pas de fatigue. Heureusement ou malheureusement.

#2 Tu es persuadée que tu ne pourras jamais te séparer de ton p’tit

Quand ton p’tit est né et que tu étais pleine d’hormones, tu lui as fait la promesse d’être toujours là pour lui. Ça fait que tu ne peux pas t’imaginer retourner travailler ou l’envoyer à la garderie, même graduellement. La vraie vérité, c’est qu’après une certaine période d’adaptation passée, il t’arrive de ressentir un sentiment de délivrance quand tu laisses ta progéniture à la garderie.

#3 Tu es convaincue que tu es la seule personne véritablement apte à s’occuper de ton bébé

Ni Papa, ni grand-maman ne connaît ton bébé comme toi et puisqu’il est si petit, tu es persuadée que personne d’autre que toi ne peut vraiment comprendre ce dont il a besoin et donc, que personne d’autre que toi n’est véritablement apte à s’en occuper. Ça fait que tu fais tout toi-même. Jusqu’à ce que tu ne dormes pas cinq jours d’affilée. Et que tu commences à considérer la possibilité que Papa sache assez y faire pour prendre un break, l’espace d’une nuit.

#4 Tu penses que ton p’tit est en phase terminale à la minute qu’il fait de la fièvre

La première fois que ton p’tit tousse, le cœur veut t’arracher. La première fois qu’il fait de la fièvre, tout ton être est en état d’alerte comme si un danger imminent menaçait la planète au grand complet. Avant même que le thermomètre n’indique la température rectale finale de ton poupon, t’es déjà en ligne avec Info-Santé et la clinique sans rendez-vous la plus proche, au bord de la crise de larmes. Après la quarante-huitième grippe de ton quatre-ans dans l’espace d’un même hiver, t’as le système d’alarme pas mal plus tranquille.

#5 Pour toi, la routine de ton bébé c’est sacro-saint et ne pas s’y tenir pourrait le fucker pour la vie

Tu lèves ton p’tit, tu le berces dix minutes, tu lui donnes son boire de six heures, tu l’habilles, vous jouez trois quarts d’heure, tu l’embarques dans son siège vibrant une grosse demi-heure en lui chantant les mêmes cinq chansons en boucle pis ainsi va la vie qui va, votre horaire est réglé au quart de tour pis t’as lu quelque part qu’il fallait pas déroger de la routine. Ça fait que quand tu prends une heure pour aller acheter des couches pis du lait à la pharmacie pis que tu retrouves ton bébé encore en pyjama pas de biberon à neuf heures et quart avec ton chum qui lui jase en écoutant la télé à ton retour, tu capotes. Il est en train de fucker ton bébé, t’sais. Deux ans plus tard, tu sais qu’avoir une famille, c’est vivre dans le chaos et tu maîtrises parfaitement l’art du lâcher prise… ou t’essayes fort.

#6 Tu es déterminée à ce que ton p’tit n’approche pas de la télé avant ses cinq ans

Quand tu as mis bas, tu t’es fait la promesse que ton enfant n’allait pas écouter la télé avant ses cinq ans. Parce que c’est mauvais pour le cerveau. Parce que c’est abrutissant. Pis parce qu’il y a tellement d’autres façons de stimuler ton petit, que tu disais. Ce que tu n’avais pas computé, c’est que ce n’est pas pour le stimuler, mais pour avoir un break pour vaquer à tes trois cent soixante-dix tâches quotidiennes que tu finis par mettre tes enfants devant la télé. Ça fait que tu peux quand même être fière de t’être rendue à ses six mois avant d’abdiquer. J’ai été moins bonne que toi.

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Être un parent qui s’investit

110 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires