Imprimer Fermer

L’allaitement et le retour au travail

Vous allaitez depuis longtemps et vous craignez que votre retour au travail ne mette abruptement fin à votre allaitement. Voici quelques réponses qui vous aideront à vivre ce retour.

L’allaitement apporte beaucoup à la mère et à son enfant. En plus d’offrir une alimentation complète et sans tracas pendant plusieurs mois, l’allaitement procure à la mère et à son bébé un rapprochement dont il est parfois difficile de se défaire après plusieurs mois. Bien que la période d’allaitement recommandée soit de six mois et que la majorité des femmes cesse généralement d’allaiter après sept mois et demi, environ 7,5 % des mères canadiennes allaitent toujours après 28 semaines d’allaitement. Si tel est votre cas et que vous devez bientôt retourner au travail, vous vous demandez sûrement comment vous parviendrez à travailler sans priver votre enfant de votre lait. En fait, plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Continuer malgré tout

Selon l’âge de votre bébé au moment de votre retour au travail, les besoins en lait maternel diffèrent. En effet, si vous reprenez le travail au bout de 6 mois, il faut tenir compte du fait que votre bébé ne peut pas encore boire de lait de vache et qu’il mangera pour la première fois certains aliments solides au même moment. S’il boit du lait maternisé pour la première fois, il serait plus sage de ne pas introduire d’autres aliments au cours des trois premiers jours afin de pouvoir reconnaître une éventuelle allergie.

Après l’âge de 9 mois, vous pourrez remplacer le boire de midi par un gobelet de lait que vous aurez tiré et apporté à la garderie ou par du lait de vache. Il est plutôt rare qu’une seule portion par jour d’un autre lait trouble l’allaitement, mais il est possible que vous perceviez une différence dans l’appétit et l’intérêt de votre enfant quand il aura commencé à le boire. Cette situation devrait se régler d’elle-même, mais si vous sentez que votre allaitement est compromis alors que vous voulez continuer un peu plus longtemps, n’hésitez pas à communiquer avec une conseillère en lactation qui sera en mesure d’évaluer votre situation avec plus de précision.

Si votre enfant arrive à la garderie à temps plein après l’âge de 9 mois, son alimentation sera déjà variée et lui apportera beaucoup de nutriments qui sont essentiels à sa croissance. Il sera alors possible de remplacer le boire du midi par un gobelet d’eau sans le priver de quoi que ce soit. Vous pourrez continuer de l’allaiter le matin, avant de partir travailler, au retour du travail, après le souper et pendant la nuit, si nécessaire.

Sevrer votre bébé

Si vous avez l’intention de sevrer votre bébé à ce moment, commencez tout de même en ne réduisant qu’un boire à la fois. En effet, si votre bébé a entre 8 et 10 mois, il est possible qu’il traverse une phase de peur de l’abandon qui sera exacerbée par votre départ au travail et la fin de l’allaitement. En éliminant l’allaitement du midi, vous pourrez progressivement enlever les autres boires sans causer de stress supplémentaire à votre bébé et sans porter atteinte à ce lien affectif lié à l’allaitement que vous chérissez tant.

Le stress du retour au travail

Notre rythme de vie en prend pour son rhume lorsque nous retournons travailler. Nous devons laisser notre enfant à une nouvelle gardienne, le préparer en vitesse le matin, changer le rythme des repas et nous réhabituer à un rythme de travail soutenu dont nous avions un peu oublié les tenants et les aboutissants et cette période de réadaptation vous donnera probablement le tournis. En effet, les valeurs changent lorsque nous avons un enfant et il est normal de se sentir déboussolée en reprenant la place occupée auparavant comme si de rien n’était, alors qu’autant de paramètres de notre vie personnelle ont changé. Reprenez votre souffle et donnez-vous un peu de temps afin de vous habituer progressivement à tous ces changements. Après quelques semaines, vous vous habituerez à votre « nouveau » mode de vie et votre allaitement se placera tout naturellement dans votre horaire.

Si toutefois votre stress a un impact sur votre capacité à allaiter, que vous ne voulez pas sevrer votre bébé et que vous avez l’impression de perdre le contrôle de votre allaitement, plusieurs ressources sont à votre disposition. Par exemple, la ligue La Leche, Nourri-Source, le blogue À tire d’ailes et votre CLSC pourront répondre à plusieurs de vos questions, vous donner de bons trucs et vous rassurer.

Références
Par Anne Costisella

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

  • Facebook
  • Twitter
  • Forum Forum 92 446
  • RSS

Mamanpourlavie.tv

Les loisirs pour enfants - Vidéo

6026 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!